Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 51 €
Agissez à nos côtés

Votre don peut sauver des vies 

Actions urgentes pour des personnes en danger, défense des droits des travailleurs exploités au Qatar, enquête sur les crimes de guerre… C’est grâce à vous que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance ! 

Aidez-nous à maintenir les droits humains en vie. 

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Thaïlande. La promesse de la junte de lever les restrictions au mois de juin ne suffit pas

Alors que la date approche, le Conseil national pour la paix et l'ordre (CNPO) ayant promis de lever au mois de juin les restrictions qui pèsent sur les activités politiques, en vigueur depuis le coup d'État militaire du 22 mai 2014, Katherine Gerson, chargée de campagne sur l'Asie du Sud-Est à Amnesty International, a déclaré :

« Les restrictions générales et totalement injustifiées imposées aux droits humains par le CNPO au lendemain du coup d'État devaient être des mesures exceptionnelles et provisoires. Quatre ans et de nombreuses violations des droits humains plus tard, elles sont toujours en vigueur et appliquées sans relâche par les autorités.

« Alors qu'il est revenu sur de précédentes promesses, il est crucial que le CNPO tienne cet engagement et lève les restrictions sur les activités politiques d'ici le mois de juin. Pourtant, prise individuellement, cette mesure est bien loin d'être suffisante.

« Les autorités continuent de recourir à des lois et des décrets profondément répressifs pour s'en prendre aux défenseurs des droits humains, militants et opposants politiques exerçant sans violence leurs droits à la liberté d'expression, d'association et de réunion. Il faut abroger ces textes sans délai. Il est inacceptable que des centaines de personnes soient poursuivies pénalement parce qu'elles expriment leurs opinions et participent à des manifestations pacifiques. »

Complément d’information

Depuis le coup d'État militaire du 22 mai 2014, le Conseil national pour la paix et l'ordre (CNPO) – instance militaire aux manettes du pays – supprime systématiquement l'opposition politique et la critique, y compris les activités pacifiques de militants et de défenseurs des droits humains, et a rendu illégaux les rassemblements « politiques » de plus de cinq personnes.

Amnesty International invite les autorités thaïlandaises à garantir un environnement où tous les citoyens se sentiront libres de se rassembler pacifiquement, de s'exprimer et d'échanger des opinions. Elles doivent abandonner toutes les accusations visant des militants pacifiques et libérer immédiatement et sans condition tous ceux qui sont incarcérés.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Thaïlande. Une manifestante ayant participé à une parodie de défilé de mode condamnée à deux ans de prison pour « lèse-majesté »

Publié le : 12.09.22

En réaction à la condamnation de Jatuphon « Niw » Saeung à deux ans d’emprisonnement pour sa participation à une parodie de défilé de mode organisée en octobre 2020 en Thaïlande pour protester, Kyle Ward,...

Thaïlande. Le logiciel espion Pegasus a été détecté dans les téléphones de dissident·e·s impliqués dans des manifestations de grande ampleur

Publié le : 18.07.22

La Thaïlande doit mener une enquête approfondie sur l’utilisation du logiciel espion intrusif Pegasus, détecté sur les téléphones de dizaines de militant·e·s, a déclaré Amnesty International le 18 juillet...

Thaïlande. Amnesty est déterminée à poursuivre son travail malgré des appels en faveur de son expulsion

Publié le : 16.02.22

Amnesty International est présente en Thaïlande depuis de nombreuses années et est résolue à continuer de promouvoir et protéger les droits fondamentaux dans le pays en dépit d’appels en faveur de son...

Thaïlande. Un projet de loi sur les ONG pourrait servir à étouffer la société civile

Publié le : 27.12.21

À la veille d’une réunion du Conseil des ministres thaïlandais le 28 décembre, Amnesty International exhorte le gouvernement à retirer immédiatement le projet de loi sur le fonctionnement des organisations...

Thaïlande. Une décision de justice constitue un «dangereux avertissement» pour la liberté d’expression

Publié le : 11.11.21

En réaction à la décision de la Cour constitutionnelle thaïlandaise selon laquelle les appels à la réforme lancés par trois militant·e·s lors des manifestations de 2020 constituent une tentative de renversement...

Thaïlande. La promesse de la junte de lever les restrictions au mois de juin ne suffit pas - Amnesty International France