Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Agir

Aujourd’hui, nous avons besoin de vous pour continuer

Amnesty International est une des rares associations à financer l’essentiel de ses actions grâce à la générosité de ses membres et donateurs. Nous ne pouvons plus mener à bien certaines de nos opérations de collecte de fonds, mais vous pouvez continuer à nous soutenir en ligne.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Communiqué de presse

États-Unis. Il faut abandonner les accusations pénales abusives portées contre le bénévole humanitaire Scott Warren

Le Département américain de la Justice doit abandonner immédiatement les inculpations fallacieuses portées contre le bénévole humanitaire Scott Warren dans l’État d’Arizona, à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, écrit Amnesty International dans une lettre adressée aux autorités américaines à l’approche de son nouveau procès la semaine prochaine.

« La deuxième tentative du gouvernement de Donald Trump de poursuivre Scott Warren en justice est un détournement cynique du système judiciaire visant à criminaliser la compassion et l’aide humanitaire vitale, a déclaré Kumi Naidoo, secrétaire général d'Amnesty International.

« C’est une heure sombre pour les États-Unis lorsque le gouvernement cherche à envoyer un homme derrière les barreaux pendant 10 ans simplement pour avoir donné de la nourriture, de l’eau et des vêtements propres à des personnes dans le besoin.

« Les autorités américaines doivent cesser de harceler Scott Warren et les défenseurs des droits humains qui ont simplement fait preuve de gentillesse envers d’autres êtres humains. Elles devraient plutôt s’employer à sauver des vies dans un désert où des milliers de personnes sont déjà mortes, alors qu’elles cherchaient désespérément un endroit plus sûr où se sentir chez elles. »

Le 12 novembre 2019, les autorités américaines jugeront Scott Warren pour la deuxième fois pour avoir « abrité » deux migrants, parce qu’il leur a fourni une aide humanitaire dans la ville d’Ajo, où il habite. Son premier procès a été déclaré nul le 2 juillet : huit des 12 jurés ont souhaité l’acquitter de toutes les charges, mais ne sont pas parvenus à une décision unanime.

En juillet, Amnesty International a publié un rapport dénonçant l’utilisation abusive du système judiciaire pénal par le gouvernement de Donald Trump dans le but de menacer, d’intimider et de sanctionner ceux qui défendent les droits des migrants et des demandeurs d’asile à la frontière américano-mexicaine. Elle mène une campagne internationale demandant l’abandon des accusations portées contre Scott Warren.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

États-Unis. Le président nouvellement élu Joe Biden doit faire des droits humains une priorité

Publié le : 07.11.20

En réaction aux informations selon lesquelles Joe Biden deviendra le 46e président des États-Unis d’Amérique, le directeur exécutif par intérim d’Amnesty International États-Unis, Bob Goodfellow, a déclaré :

États-Unis. Amnesty International se prépare à surveiller et exposer les violations des droits lors des manifestations en cette période électorale

Publié le : 28.10.20

Amnesty International est vivement préoccupée par la situation des droits humains aux États-Unis et continuera de surveiller de près et de dénoncer les violations des droits humains en marge des contestations...

États-Unis. La police ne protège pas les manifestant·e·s des violences, à l’approche d’élections sous haute tension

Publié le : 23.10.20

Les organes chargés de l’application des lois aux États-Unis ne facilitent pas l’exercice du droit fondamental à la liberté de réunion pacifique et ne protègent pas les manifestations et les contre-manifestations...

États-Unis. Amnesty International remet un million de signatures demandant justice pour George Floyd

Publié le : 06.10.20

Amnesty International a remis au ministre étasunien de la Justice William Barr plus d'un million de signatures collectées dans le monde entier demandant justice pour George Floyd, un homme noir tué par...

États-Unis. Un nouveau rapport expose les violations des droits des manifestant·e·s Black Lives Matter commises par les forces de l’ordre et fait état de violences et d’une force excessive de la part de la police

Publié le : 04.08.20

Ce mardi 4 août, Amnesty International États-Unis publie un rapport faisant état de violations graves et généralisées des droits humains commises par des policiers contre des manifestant·e·s, des soignant·e·s,...

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres