Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

États-Unis. Après 46 ans d’emprisonnement, il est temps de libérer Leonard Peltier

À l’occasion de la journée internationale de solidarité avec le militant amérindien Leonard Peltier le 6 février, Amnesty International appelle à nouveau le président Joe Biden à lui accorder la grâce. Leonard Peltier a passé plus de 46 ans en prison aux États-Unis, dont une partie à l’isolement, purgeant deux peines de réclusion à perpétuité pour meurtre malgré des doutes quant à l’équité de son procès. Cet homme a toujours clamé son innocence.

Erika Guevara-Rosas, directrice d’Amnesty International pour la région Amériques, a déclaré :

« Aujourd’hui, le 6 février, marque la Journée internationale de solidarité avec Leonard Peltier, au cours de laquelle des personnes du monde entier appellent le président Joe Biden a enfin lui accorder la grâce. Le 6 février marque également le début de la 48e année d’emprisonnement de Leonard Peltier. Il est incarcéré depuis bien trop longtemps. Amnesty International affirme de longue date que de sérieux doutes pèsent sur l’équité de la procédure ayant abouti à sa déclaration de culpabilité et à sa condamnation. À 78 ans, Leonard Peltier a passé plus de 46 ans en prison et ses demandes de libération conditionnelle ont été rejetées à plusieurs reprises. Nous nous inquiétons de la détérioration de son état de santé, notamment d’une nouvelle exposition au COVID-19. Le président Joe Biden doit lui accorder la grâce immédiatement. »

L’avocat de Leonard Peltier a déposé une nouvelle demande de grâce présidentielle en juillet 2021. Amnesty International fait campagne depuis longtemps en faveur d’une mesure de grâce pour Leonard Peltier en raison de doutes sur l’équité de son procès, de son traitement en prison et de la détérioration de son état de santé. Il souffre d’un certain nombre d’affections chroniques, dont une potentiellement mortelle. Leonard Peltier ne sera autorisé à solliciter de nouveau une libération conditionnelle qu’en 2024. Le président Joe Biden s’est engagé à accorder la grâce /la commutation des peines au fur et à mesure de son mandat plutôt qu’à la fin, suite à une évaluation des demandes par le bureau du conseil de la Maison-Blanche et le ministère de la Justice. Alors que le président Joe Biden s’apprête à s’adresser au public mardi 7 février à l’occasion de son discours sur l’état de l’union, nous appelons son gouvernement à respecter son engagement en faveur des droits humains et à accorder la grâce à Leonard Peltier pour raisons humanitaires et dans l’intérêt de la justice.

The post <strong>États-Unis. Après 46 ans d’emprisonnement, il est temps de libérer Leonard Peltier</strong> appeared first on Amnesty International.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

États-Unis. Les conclusions d’une rapporteuse spéciale de l’ONU confirment la nécessité urgente de fermer Guantánamo et d’accorder des réparations aux détenus actuels et passés

Publié le : 26.06.23

À la suite de la présentation lundi 26 juin par la Rapporteuse spéciale sur la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste d’un rapport sur...

États-Unis. Un an plus tard, le revirement de l’arrêt Roe contre Wade a exacerbé la crise des droits humains

Publié le : 24.06.23

À l’occasion du premier anniversaire de la décision de la Cour suprême des États-Unis ayant annulé l’arrêt Roe c. Wade, Tarah Demant, directrice nationale des programmes à Amnesty Internaional États-Unis,...

États-Unis. Lors de leur rencontre, Joe Biden et Narendra Modi doivent aborder les graves préoccupations relatives aux droits humains

Publié le : 20.06.23

Les gouvernements des États-Unis et de l’Inde doivent aborder les graves problèmes relatifs aux droits humains que connaissent les deux pays lors de la rencontre entre le Premier ministre Narendra Modi...

États-Unis. Les géants technologiques doivent être réglementés pour protéger les droits humains, malgré la décision de la Cour suprême

Publié le : 19.05.23

En réaction à la décision rendue par la Cour suprême des États-Unis dans deux procédures visant à tenir les plateformes de réseaux sociaux responsables des contenus produits par des tiers et à son choix...

États-Unis. L’utilisation obligatoire de l’application mobile CBP One viole le droit de demander asile

Publié le : 08.05.23

L’utilisation obligatoire de l’application mobile CBP One comme unique moyen d’entrer aux États-Unis pour demander une protection internationale constitue une violation manifeste du droit international...

États-Unis. Après 46 ans d’emprisonnement, il est temps de libérer Leonard Peltier - Amnesty International France