Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Nigeria. Les zones rurales du nord du pays sont de moins en moins sûres

En réaction à la revendication par Boko Haram de l'enlèvement de plus de 500 lycéens de l'école secondaire publique des sciences de Kankara, dans l'État de Katsina, Osai Ojigho, directrice d'Amnesty International Nigeria, a déclaré :

« Nous condamnons cette attaque effroyable, qui est la dernière en date d'une série de graves atteintes aux droits humains perpétrées par Boko Haram. Depuis 2012, des centaines d'enseignant·e·s et d'élèves ont été tués ou blessés par Boko Haram, et des milliers d'enfants ont été enlevés. Les attaques d'écoles et les enlèvements d'enfants sont des crimes de guerre. Le groupe Boko Haram a revendiqué plusieurs attaques contre des écoles par le passé et doit être traduit en justice pour ces actes ainsi que pour les autres atteintes aux droits humains qu'il a commises.

« L'enseignement est pris pour cible dans le nord du Nigeria. Les écoles devraient être des lieux sûrs, et aucun enfant ne devrait avoir à choisir entre l'éducation et la vie. D'autres enfants ont dû abandonner leur scolarité après avoir été déplacés par les fréquentes attaques violentes contre leur communauté, et de nombreux enseignant·e·s ont été contraints de fuir dans d'autres États. Les autorités nigérianes doivent agir immédiatement pour empêcher les attaques contre les écoles et protéger la vie des enfants, ainsi que leur droit à l'éducation.

« L'attaque contre l'école secondaire publique des sciences de Kankara est une grave violation du droit international humanitaire et porte atteinte au droit à l'éducation de milliers d'enfants du nord du Nigeria. Les enlèvements d'élèves et les destructions de bâtiments scolaires par Boko Haram risquent de réduire fortement l'accès à l'enseignement pour de nombreux enfants du nord du pays, où les attaques violentes se multiplient. »

Complément d'information

Dans la nuit du 11 décembre 2020, des hommes armés ont enlevé plus de 500 pensionnaires de l'école secondaire publique des sciences de la ville de Kankara, dans l'État de Katsina (nord-ouest du Nigeria). Le 13 décembre, les autorités nigérianes ont annoncé que 333 lycéens manquaient toujours à l'appel. Le lendemain, Boko Haram a revendiqué ces enlèvements dans une vidéo.

Amnesty International recueille des informations sur les atrocités commises par Boko Haram et sur ses attaques visant des écoles depuis 2012 : https://bit.ly/3mpHtLI (rapport en anglais). En mai 2020, l'organisation de défense des droits humains a aussi publié un rapport à propos des lourdes conséquences du conflit sur les enfants dans le nord-est du Nigeria.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Nigeria. Au moins 115 personnes tuées par les forces de sécurité en quatre mois dans le sud-est du pays

Publié le : 05.08.21

Les forces de sécurité nigérianes ont perpétré de nombreuses violations des droits humains et crimes de droit international dans le cadre des opérations menées pour répondre à la montée de la violence...

Nigeria. #TalkYourTruth : une campagne pour obtenir le droit à la liberté d’expression

Publié le : 01.06.21

Amnesty International Nigeria lance lundi 31 mai 2021 #TalkYourTruth (« dit ta vérité »), une campagne qui vise à protéger la liberté d’expression au Nigeria, alors que les voix critiques, les journalistes...

Nigeria. Sept ans après l’enlèvement de Chibok, l’État ne protège toujours pas les enfants

Publié le : 14.04.21

Au Nigeria, des dizaines de milliers d’enfants sont privés d’éducation parce que les autorités ne protègent toujours pas les écoles, en particulier dans le nord du pays, contre les attaques d’insurgés...

Nigeria. Les violences de Boko Haram contre les femmes et les filles exigent une réponse de toute urgence – Nouvelles recherches

Publié le : 24.03.21

Lors de récentes attaques dans le nord-est du Nigeria, les femmes et les filles ont été prises pour cibles par les combattants de Boko Haram qui les ont violées ou soumises à d'autres violences sexuelles,...

Nigeria. Les personnes âgées, des victimes souvent invisibles du conflit avec Boko Haram

Publié le : 08.12.20

Les personnes âgées souffrent de façon particulière du conflit qui sévit depuis près de dix ans dans le nord-est du Nigeria. Beaucoup d’entre elles sont mortes de faim chez elles ou y ont été massacrées....