Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Communiqué de presse

Italie. Les accusations portées contre la capitaine du Sea-Watch 3 doivent être abandonnées

Alors que Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch 3, doit être interrogée le 18 juillet 2019 par des procureurs à Agrigente, en Sicile, pour des accusations d’aide à l’immigration clandestine et de résistance aux ordres d’un navire de guerre, Elisa De Pieri, chercheuse sur l’Europe du Sud à Amnesty International, a déclaré :

« Les charges sans fondement portées contre cette jeune femme courageuse, fidèle à ses principes, dévoilent la détermination des autorités italiennes s’agissant d’intimider et de stigmatiser ceux qui sauvent des vies en mer.

« Carola Rackete n’a rien fait de mal. Le droit italien et le droit international imposent de sauver des vies en mer et de rechercher un port sûr pour débarquer les personnes secourues. Carola Rackete a contacté les autorités de trois pays européens qui ont opposé leur refus. Ce sont les autorités italiennes, et d’autres États européens, qui ont bafoué la loi.

« Les actions de Carola Rackete devraient être saluées et non criminalisées, et les accusations portées à son encontre abandonnées. Alors que les ministres européens se réunissent aujourd’hui à Helsinki, il est impératif qu’ils se mettent d’accord sur un mécanisme viable pour débarquer et réinstaller les personnes secourues en mer. »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page https://www.amnesty.org/download/Documents/EUR0199612019ENGLISH.PDF

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Italie. L’équipage d’un navire de sauvetage risque 20 ans de prison, trois ans après le début d’une enquête pour trafic illicite

Publié le : 31.07.20

À l’occasion du troisième anniversaire de la mise sous séquestre du navire de sauvetage Iuventa et du début de l’enquête judiciaire sur 10 membres de son équipage, Amnesty International lance une action...

Italie. Un Comité du Conseil de l’Europe prend des mesures importantes pour protéger les Roms contre les expulsions forcées

Publié le : 08.07.19

En réaction à la décision du Comité européen des Droits sociaux qui a demandé à l’État italien de prendre des mesures immédiates afin de protéger les droits au logement des Roms, Lucy Claridge, directrice...

Italie. La capitaine du Sea-Watch 3 ne doit pas être poursuivie en justice pour avoir sauvé des vies

Publié le : 04.07.19

Réagissant au fait que la juge chargée de l’enquête préliminaire, en Italie, s’est prononcée en faveur de la libération de la capitaine du Sea-Watch 3, Carola Rackete, Elisa De Pieri, chargée de recherche...

Italie/UE. Kumi Naidoo réagit à la fin des opérations de sauvetage de l’Aquarius

Publié le : 20.12.18

En réaction aux informations de Médecins Sans Frontières (MSF) et SOS Méditerranée selon lesquelles le navire de recherche et de sauvetage Aquarius a été contraint de mettre fin à ses opérations, le secrétaire...

Italie/Malte. Cessez de jouer avec la vie des migrants en fermant les ports

Publié le : 16.08.18

En réaction à la nouvelle selon laquelle les autorités italiennes et maltaises ont fermé leurs ports à l’Aquarius, le navire de sauvetage affrété par l’association SOS Méditerranée qui compte à son bord...

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres