Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Communiqué de presse

Guinée. A la veille de l’élection présidentielle, les autorités doivent garantir la protection de toute la population

Alors que les Guinéens se préparent à aller à l’élection présidentielle demain 18 octobre, Fabien Offner, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale à Amnesty International a déclaré :
 
« Les autorités guinéennes doivent protéger la sécurité de toute la population, alors que la campagne électorale a été marquée par des violences et des violations des droits humains.

« Elles doivent veiller à ce que tous les citoyens puissent participer librement au scrutin de ce dimanche, sans subir aucune manœuvre d'intimidation, en protégeant leurs droits à la vie, à la liberté d'expression, de réunion pacifique et d'association.
 
« Les forces de défense et de sécurité doivent respecter les droits humains, et garantir la sécurité de toutes et tous en Guinée quels que soient leurs choix politiques, avant, pendant et après l’élection présidentielle.
 
« Quiconque deviendra président à l’issue de cette élection, devra clairement placer la protection des droits humains et la lutte contre l’impunité au cœur de ses priorités. »
 
Complément d’information
 
Amnesty International a publié une enquête-vidéo sur les violences policières en Guinée, dans laquelle des proches de victimes témoignent. Selon le rapport « Marcher et mourir. Urgence de justice pour les victimes de la répression des manifestations en Guinée », publié le 1er octobre, au-moins 50 personnes ont été tuées lors de manifestations entre octobre 2019 et juillet 2020.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Sur le même pays

Guinée. Au moins 50 personnes tuées en toute impunité dans des manifestations en moins d’un an

Publié le : 01.10.20

La répression des manifestations en Guinée, en particulier celles contre la réforme constitutionnelle permettant au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat, a causé la mort d’au-moins 50 personnes...

Guinée : Les victimes du massacre du stade n’ont toujours pas obtenu justice

Publié le : 28.09.20

Les victimes et leurs proches réclament encore que justice soit rendue suite au meurtre de plus de 150 manifestants, aux viols et aux autres crimes perpétrés par les forces de sécurité guinéennes le 28...

Guinée. Les autorités alimentent le cycle de la répression dans le contexte du COVID-19

Publié le : 14.05.20

Les arrestations arbitraires d’activistes montrent que la répression systématique entamée depuis le mois de mars par les autorités guinéennes continue pour faire taire les voix critiques, a déclaré Amnesty...

Guinée. Des témoignages et des analyses de vidéos confirment la complicité entre forces de sécurité et groupes de jeunes lors des violences électorales

Publié le : 02.04.20

Les forces de sécurité ont été associées à des groupes de jeunes lors des violences ayant abouti à au moins 12 homicides illégaux, la semaine dernière en Guinée, a déclaré Amnesty International aujourd’hui....

Guinée. La mort de quatre personnes dans des manifestations fait craindre de nouvelles arrestations

Publié le : 15.10.19

Guinée. La mort de quatre personnes dans des manifestations fait craindre de nouvelles arrestations

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres