Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Liberté d'expression
Actualité

Sondage : inquiétudes sur la gestion des données personnelles par les GAFA

Notre sondage révèle que sept personnes sur 10 veulent que les gouvernements réglementent les activités des géants de la technologie en raison d’inquiétudes quant aux données personnelles

Le constat est sans appel. 71% des personnes interrogées s’inquiètent de la façon dont les géants de la technologie recueillent et utilisent leurs données personnelles. A notre initiative, YouGov a interrogé 10 000 personnes dans neuf pays, notamment en France, en Afrique du Sud, en Allemagne, au Brésil, aux États-Unis et en Inde pour répondre à ce sondage.

Les résultats constituent une condamnation accablante de la façon dont les géants de la technologie recueillent et utilisent nos données personnelles. Sept personnes sur 10 (73 %) veulent que les gouvernements prennent davantage de mesures pour réglementer les activités des géants de la technologie.

Violation du droit à la vie privée

Lire aussi : Facebook et Google : les géants de la surveillance

Les personnes interrogées qui se disent préoccupées par la collecte de leurs données personnelles s’inquiètent surtout de la violation de leur droit au respect de la vie privée (62 %), et la majorité d’entre elles (59 %) s’inquiètent également de leur perte de contrôle sur ces données.

Un tiers d’entre elles (32 %) craignent même que les autorités publiques n’utilisent ces données pour s’en prendre à elles et s’en servent pour les influencer leurs opinions politiques (48%). Le modèle d’activité central sur lequel reposent les activités des entreprises de l’Internet – l’utilisation de ces données pour créer des profils détaillés dans le but de vendre de la publicité ciblée – est considéré comme un problème majeur par près de huit personnes sur 10 (77 %).

Quand on leur a demandé d’expliquer leur avis, six personnes interrogées sur 10 (59 %) ont répondu qu’il s’agissait d’une violation de leur vie privée.

Auto censure par peur d’être traqué

Des scandales tels que la collecte illicite par Cambridge Analytica de millions de données personnelles ont gravement entamé la confiance du public dans les entreprises de technologie.

37 % des personnes interrogées évitent d’utiliser certains mots dans leur moteur de recherche ou de consulter certaines pages ou plateformes parce qu’elles craignent d’être pistées. Cela montre que la surveillance exercée en ligne par les entreprises nuit à la capacité des personnes à avoir accès à l’espace numérique. Les gouvernements doivent prendre des mesures quant à l’utilisation de la publicité politique ciblée en ligne.

Notre rapport montre que le modèle d’activité basé sur la surveillance utilisé par Google et Facebook est incompatible avec chacun des éléments du droit au respect de la vie privée. Cette surveillance représente une menace pour les droits à la liberté d’opinion, d’expression et de réunion, et à la liberté de pensée, et le droit à l’égalité et à la non-discrimination. Certains sites refusent l'accès aux utilisateurs s'ils n'acceptent pas au préalable de partager leur données personnelles. Ce mode de fonctionnement doit être totalement interdit par la loi.

Quelles mesures prendront les gouvernements pour réformer ce modèle de surveillance de masse et protéger les personnes contre les atteintes aux droits humains commises par les entreprises ?

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres