Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Agir

Aujourd’hui, nous avons besoin de vous pour continuer

Amnesty International est une des rares associations à financer l’essentiel de ses actions grâce à la générosité de ses membres et donateurs. Nous ne pouvons plus mener à bien certaines de nos opérations de collecte de fonds, mais vous pouvez continuer à nous soutenir en ligne.

Discriminations
Témoignage militant

Sur le campus de Cholet, « Souriez, vous êtes stéréotypés ! »

Lutter contre les stéréotypes, les préjugés, sensibiliser aux discriminations, aider à l’acceptation de soi et des autres

En direct du domaine universitaire Choletais …

« Souriez, vous êtes stéréotypés ! »

Tel est le slogan du projet Cass’Codes imaginé par un groupe de 13 étudiantes en troisième année de licence Sciences Sociales. Ce projet est né grâce à l’association ART’AM qui vise à développer l’initiative étudiante sur le campus choletais (2500 étudiants). Le groupe de Cholet, régulièrement présent sur le campus, en est partenaire.

Projet Cass’codes : Pour quoi faire ? 

Lutter contre les stéréotypes, les préjugés, sensibiliser aux discriminations, aider à l’acceptation de soi et des autres.

« Nous ne naissons pas discriminants, nous le devenons ».

Comment ?

En organisant une semaine sur le thème des discriminations du 9 au 11 mars (mois du genre) en direction des étudiants et de leurs familles. Le groupe de Cholet est sollicité, ainsi que d’autres associations du territoire : Cité Métisse, Quazar, ACVS-49, Graines de soi, Ciné-club …

Concrètement, nous avons pu compléter des murs d’expression bien remplis, participer à des conférences, des cinés-débat, tout cela favorisant une réflexion autour des stéréotypes, des préjugés, des comportements discriminatoires, mais aussi une valorisation de la différence.

Deux temps forts ont lieu

-          Un die in dans le hall d’accueil et à la cafétéria. A un signal donné une vingtaine de participants s’allongent : chacun porte une pancarte relatant une situation de discrimination, C’est l’heure de la pause, les étudiants sortant de cours sont interpellés par le silence ambiant, certains lisent les messages, et passent devant notre stand où la vidéo sur les discriminations tourne en boucle. On discute, on argumente…

-          Le lendemain, parcours ludique dans un jardin public. Chacun se déplace et participe à des activités représentatives : culture, genre, sexualité, physique, estime de soi. Les associations présentes donnent des informations et proposent de la documentation, un quizz, divers jeux. Nous avons utilisé le Memory DUDH et un jeu de l’oie autour des droits humains. Ici aussi, on discute, on argumente…

Au final, ce projet Cass’codes fut une belle expérience pour notre groupe.

Il nous a offert des contacts, de beaux échanges avec un public jeune, ouvert, réactif et prêt à se mobiliser et l’occasion d’un renouvellement de nos modes d’action conçus avec les jeunes pour les jeunes.

La rencontre avec des associations ayant des points communs avec notre combat a été fructueuse pour créer de nouvelles synergies. Notre groupe est déjà partie prenante dans différents collectifs sur le territoire, c’est essentiel et gage d’efficacité.

Pour conclure, précisons que les étudiantes, enthousiastes souhaitent que ce projet soit reconduit les années suivantes !

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres