Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 51 €
Agissez à nos côtés

Votre don peut sauver des vies 

Actions urgentes pour des personnes en danger, défense des droits des travailleurs exploités au Qatar, enquête sur les crimes de guerre… C’est grâce à vous que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance ! 

Aidez-nous à maintenir les droits humains en vie. 

Loading...

Les exploités du Qatar

Ils vivent sans eau, sans électricité, dans des dortoirs surpeuplés sous 50 degrés. Ils travaillent 12h par jour, sept jours sur sept. Pour eux, le droit du travail n’est qu’une illusion et le travail forcé leur quotidien.

Oui nous parlons bien des travailleurs migrants « employés » pour la Coupe du Monde 2022. L’événement sportif le plus suivi au monde a causé l’exploitation de centaines de milliers de personnes… en toute impunité. Paradoxalement, il a aussi permis de mettre les projecteurs sur leurs conditions de travail et de vies indignes.

Depuis l'attribution de l’organisation du Mondial de football 2022 au Qatar par la FIFA en 2010, nous n‘avons eu de cesse de dénoncer l’exploitation des travailleuses et travailleurs migrants dans le pays. A deux mois du coup d’envoi du Mondial 2022, il est encore temps de ramener la coupe à la raison et de changer la vie de milliers de travailleurs migrants au Qatar.

Qatar 2022 : Découvrez notre combat pour ramener la Coupe à la raison

Agir

MONDIAL 2022 : LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE FOOTBALL DOIT RAMENER LA COUPE À LA RAISON ! 

Ensemble, demandons à la Fédération française de football (FFF) d’agir concrètement pour le respect des droits des travailleurs migrants au Qatar !

Après des années d'interpellations, notre dernière lettre aux Bleus a fait sortir la Fédération Française de Football de son silence. Le 24 septembre 2022, la FFF a publié un communiqué pour ENFIN parler des droits humains au Qatar. Une déclaration plus qu'attendue. Elle a déclaré exercer son devoir de vigilance envers les prestataires de services avec lesquels elle sera en lien au Qatar (hôtels, restaurants, transports...). Nous nous réjouissons de cet état de fait et nous attendons qu'elle rende publique ses actions. Nous y veillerons. Elle a affirmé travailler avec les autres fédérations nationales pour la mise en place d'un fonds d'indemnisation pour les travailleurs migrants exploités au Qatar. Cette demande, nous la martelons depuis des mois. Nous veillerons à sa mise en œuvre effective.

Pour conclure, nous espérons fortement que la déclaration de la FFF ne soit pas des paroles en l'air. Nous voulons des engagements clairs et des actions fermes pour contribuer à faire respecter les droits humains au Qatar. Pour ce faire, nous serons ravis de l'épauler. D'ici là, maintenons ensemble la pression pour vraiment faire bouger les choses !

Documentaire : les exploités du Qatar - Amnesty International France