Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 34 €
Agir

Soutenez-nous

Actions urgentes pour des personnes en danger, révélations de l’affaire Pegasus, enquête sur la situation des Ouïghours en Chine… c’est grâce à votre soutien que nous pouvons enquêter, alerter et agir en toute impartialité et indépendance.

Une femme se recceuille dans un mémorial à Saint-Pétersbourg où sont enterrées les victimes de la répression de la période soviétique, 30 octobre 2017 / © Olga Maltseva - AFP via Getty Images

Une femme se recceuille dans un mémorial à Saint-Pétersbourg où sont enterrées les victimes de la répression de la période soviétique, 30 octobre 2017 / © Olga Maltseva - AFP via Getty Images

Une femme se recceuille dans un mémorial à Saint-Pétersbourg où sont enterrées les victimes de la répression de la période soviétique, 30 octobre 2017 / © Olga Maltseva - AFP via Getty Images

Liberté d'expression

Russie : les autorités tentent de fermer l’ONG Memorial

Des procureurs russes ont demandé la liquidation judiciaire de Memorial, l’une des organisations de défense des droits humains les plus anciennes et les plus respectées de Russie. 

C’est un nouveau coup de massue qui s’abat sur les libertés en Russie. Memorial International et son centre de défense des droits humains risquent de disparaître.

L'ONG avait déjà subi des menaces dans le passé. Aujourd'hui le cran de la répression dépasse ce que nous pouvions imaginer. Les autorités russes invoquent des raisons absurdes qui montrent leur détermination à mettre fin au travail de défense des droits humains.

Cela se produit contre une ONG qui comme nous, défend les droits humains. En octobre dernier, nous organisions avec Memorial et d’autres associations une conférence de soutien à celles et ceux qui se battent pour les libertés en Russie. Soutien total à Memorial.  

Rassemblement ce dimanche à Paris pour sauver Memorial !

Lire aussi : Retour sur la conférence « Une parole libre est-elle encore possible en Russie ? »

Memorial, une ONG historique 

Cela fait plus de 30 ans que l’ONG russe existe. Son cœur de mission est de préserver la mémoire des victimes des violations des droits humains durant la période soviétique. En ciblant Memorial, les autorités pensent qu’elles peuvent effacer à jamais des livres d’histoire les crimes passés commis par l’État contre son propre peuple. 

La décision des autorités russes visant à anéantir l’un des groupes de défense des droits humains les plus anciens et influents du pays montre leur détermination à mettre fin au travail mené sur les droits humains en Russie.

Marie Sruthers, directrice d’Amnesty International pour l’Europe et l’Asie centrale 

Lire aussi : En Russie, le journalisme est devenu un métier à haut risque

Un blizzard souffle sur les libertés  

En Russie, la loi sur les « agents de l'étranger » est utilisée comme une arme pour réduire au silence les critiques du Kremlin ainsi que les voix indépendantes. Le bureau du procureur général accuse Memorial de « glorifier le terrorisme et l’extrémisme ». Absurde. 

Le bureau du procureur général affirme que Memorial International se trouverait en violation de la Déclaration universelle des droits de l’homme et de la Convention relative aux droits de l'enfant, entre autres textes. Cette affirmation n’a aucun fondement, car une ONG ne peut violer des traités internationaux, contrairement aux États.

Les autorités russes doivent mettre fin aux représailles à l’encontre de Memorial. La législation nationale régulant les associations doit être mise en conformité avec le droit international relatif aux droits humains en abrogeant notamment la loi sur les « agents de l'étranger ». Nous apportons notre soutien le plus total à Memorial.

Agir

Mobilisons-nous pour sauver Mémorial !

Aux côtés d'autres associations, nous serons rassemblés ce dimanche 21 novembre à Paris pour manifester tout notre soutien à Memorial.

RDV à 14h devant la Fontaine Saint-Michel.