Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
URGENCE ISRAËL-GAZA

Aidez-nous à protéger les civils et enquêter pour dénoncer les crimes de guerre.

© Mahmud HAMS / AFP

© Mahmud HAMS / AFP

Israël/Gaza : cessez-le-feu immédiat pour protéger les civil·es ! 

Jusqu'au 30.05.2024
La priorité : la protection des civil·es !

Un nouveau cycle de violence extrême a débuté le samedi 7 octobre 2023, en Israël, à Gaza et en Cisjordanie. Le bilan civil est tragique. Chaque jour qui passe, le nombre de civil·es tué·es augmente. Des milliers de personnes sont déjà mortes et d’innombrables vies ont été détruites ou bouleversées. La priorité : la protection des civil·es. Nous appelons à un cessez-le-feu immédiat de toutes les parties.  

Le 7 octobre 2023, le Hamas et d’autres groupes armés palestiniens ont massacré 1 400 personnes en Israël et pris en otage plus de 200 autres*. Ces dernières sont toujours en danger et détenues à Gaza, et des tirs aveugles de roquettes menacent encore les civil·es en Israël. Ce sont des crimes de guerre.  

La réponse des autorités israéliennes à ces attaques a été immédiate, avec des milliers de bombardements dans la bande de Gaza. Ces attaques indiscriminées contre des civils, dans l ’une des zones les plus densément peuplées au monde, constituent des crimes de guerre. 

Plus de 6 500 personnes**, principalement civiles, ont été tuées, dont plus d’un tiers sont des enfants. Le nombre de morts parmi la population civile à Gaza augmente à une vitesse sidérante, et un très grand nombre de dépouilles se trouve encore sous les décombres. Le siège total imposé par les autorités israéliennes dans la bande de Gaza empêche l’entrée de biens, y compris l’eau, la nourriture et le carburant.

Sous blocus depuis 16 ans, les habitant·es de la bande de Gaza vivaient déjà dans une extrême précarité. Par ailleurs, un ordre d’évacuation a été donné par l’armée israélienne, ce qui peut constituer un déplacement forcé de population. Selon l’ONU, 1,4 million de personnes ont été déplacées à l’intérieur de la bande de Gaza. 

La situation humanitaire s’aggrave de jour en jour. 

Face à une dévastation et à des souffrances d’une telle ampleur, l’humanité doit prévaloir.  

Le 18 décembre, 800 organisations dans le monde se sont mobilisées à l'occasion de la journée d’action mondiale appelant un cessez-le-feu immédiat à Gaza, dans le reste des territoires palestiniens occupés et en Israël. À Paris, nous avons organisé une action sur le parvis des droits de l'Homme / © Benjamin Girette

➡️ Un cessez-le-feu permettrait de : 

mettre fin aux attaques illégales de toutes les parties ;  

négocier la libération des otages détenus à Gaza ;

arrêter la multiplication des morts civiles ;

donner aux organisations humanitaires la possibilité d’apporter une aide vitale, de l’eau et du matériel médical à la bande de Gaza ;

[pour les hôpitaux] de recevoir des médicaments vitaux, du carburant et des équipements dont ils ont désespérément besoin et de réparer les services endommagés.

Un cessez-le-feu donnerait également la possibilité de mener des enquêtes internationales indépendantes sur les crimes de guerre perpétrés par toutes les parties afin de mettre un terme à l’impunité qui dure depuis trop longtemps et qui continue d’alimenter les atrocités.  

Il est plus urgent que jamais de traiter les causes profondes de ce conflit en démantelant le système israélien d’apartheid imposé à la population palestinienne. 

Demandez à Emmanuel Macron d’appeler à un cessez-le-feu immédiat de toutes les parties afin de mettre fin aux crimes de guerre, de protéger les civil.es et de faire en sorte que l’aide humanitaire puisse parvenir à Gaza. 

*selon les autorités israéliennes  

** selon le ministère de la santé de Gaza

Afficher la lettre de pétition

Téléchargez la version imprimable et faites-la signer autour de vous.

Agir
Signer la pétition
Israël/Gaza : cessez-le-feu immédiat pour protéger les civil·es ! 

Signer la pétition

La priorité : la protection des civil·es !

Les données personnelles collectées sur ce formulaire sont traitées par l’association Amnesty International France (AIF), responsable du traitement. Ces données vont nous permettre de vous envoyer nos propositions d’engagement, qu’elles soient militantes ou financières. Notre politique de confidentialité détaille la manière dont Amnesty International France, en sa qualité de responsable de traitement, traite et protège vos données personnelles collectées conformément aux dispositions de la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés dite Loi « Informatique et Libertés », et au Règlement européen du 25 mai 2018 sur la protection des données (« RGPD »). Pour toute demande, vous pouvez contacter le service membres et donateurs d’AIF à l’adresse mentionnée ci-dessus, par email smd@amnesty.fr ou par téléphone 01 53 38 65 80. Vous pouvez également introduire une réclamation auprès de la CNIL. Pour plus d’information sur le traitement de vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité

Agir
Signer la pétition
[PÉTITION] Israël/Gaza : cessez-le-feu immédiat  pour protéger les civil·es ! - Amnesty International France