Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Xulhaz Mannan - D.R.

Xulhaz Mannan - D.R.

Discriminations
Portrait

Xulhaz Mannan

Au Bangladesh Xulhaz Mannan était un éminent défenseur des droits des minorités sexuelles. Il a été tué à la machette. Portrait.

Le 25 avril 2016, des hommes se présentant comme des coursiers ont fait irruption dans son appartement à Dacca. Sous les yeux de sa mère âgée de 75 ans, Xulhaz, 35 ans, et un collaborateur qui se trouvait chez lui, ont été tués à la machette.

En 2014, il avait cofondé Roopbann, seul magazine bangladais consacré aux personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexuées et queer (LGBTIQ) et lancé la marche annuelle « arc-en-ciel ».

Des initiatives à risques dans un pays où les relations intimes entre personnes de même sexe peuvent être punies par la prison à vie. Ce double meurtre a été revendiqué par Ansar al-Islam, une branche d’al-Qaïda. Il vient s’ajouter à une série de crimes odieux commis contre des journalistes et des blogueuses et blogueurs, et souvent restés impunis.

Malgré des éléments de preuve, en particulier des déclarations de témoins et des images de vidéosurveillance, personne n’a été inculpé pour ces assassinats. Un ministre a même déclaré que les mouvements qui font l’apologie des « relations sexuelles contre nature » ne sont pas autorisés dans la société bangladaise. La police bangladaise doit assurer la protection des membres de la communauté LGBTI du pays, et non les harceler ou les menacer d’arrestation, comme elle le fait.

Justice Xulhaz

Le Bangladesh doit traduire les assassins de Xulhaz en justice.

Actualités
Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres