Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Réfugiés dans un bateau surchargé avec 350 personnes en provenance du Myanmar ou du Bangladesh © Thapanee Ietsrichai

Réfugiés dans un bateau surchargé avec 350 personnes en provenance du Myanmar ou du Bangladesh © Thapanee Ietsrichai

Conflits armés et populations
Actualité

La Thaïlande et le sort des Rohingyas

Alors que les Rohingyas sont victimes d’un nettoyage ethnique, la Thaïlande hésite encore à sauver les personnes qui fuient les persécutions

Au cours du mois dernier , la situation des Rohingyas s’est aggravée et a pris des proportions dramatiques, avec une campagne féroce de nettoyage ethnique visant la population de l’ouest du Myanmar et poussant plus de 400 000 réfugiés à fuir le pays.

Un message contradictoire

Malgré cet exode, les autorités thaïlandaises ont envoyé des messages contradictoires quant à leur politique en ce qui concerne les Rohingyas.

Comprendre : Qui sont les Rohingyas ?

Il y a un mois, le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha a déclaré que les autorités se « préparaient à recevoir » les Rohingyas fuyant le Myanmar.

Plus récemment, un officier de l’armée thaïlandaise a indiqué que la marine repousserait les bateaux transportant des réfugiés rohingyas s’ils pénétraient dans les eaux territoriales thaïlandaises.

Lire aussi : Etre réfugiés en Thaïlande

Un bateau surchargé avec 350 personnes, dont des enfants, en provenance du Myanmar ou du Bangladesh... errait entre les côtes de Thaïlande et de Malaisie depuis plus de deux mois. Les passagers manquaient d'eau et  de nourriture.

Un bateau surchargé avec 350 personnes, dont des enfants, en provenance du Myanmar ou du Bangladesh... errait entre les côtes de Thaïlande et de Malaisie depuis plus de deux mois. Les passagers manquaient d'eau et de nourriture © Thapanee Ietsrichai

Un précédent en 2015

Déjà en 2015, au plus fort de la crise des « boat people » en Asie du Sud-Est, la marine thaïlandaise avait refusé de laisser des bateaux transportant des milliers de réfugiés rohingyas désespérés accéder au territoire, continuant ainsi d’appliquer une politique de renvois forcés mise en place par les gouvernements thaïlandais précédents.

Les personnes n’ayant pas pu accéder au territoire thaïlandais ont été obligées de continuer leur dangereux voyage vers l’Indonésie ou la Malaisie.

Le HCR a estimé que 370 personnes étaient mortes en mer pendant la crise, mais il est à craindre que ce nombre soit largement supérieur.

STOP AU NETTOYAGE ETHNIQUE DES ROHINGYAS

Interpellez le commandant en chef des forces armées

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres