Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Portrait de Taner Kılıç © Amnesty International France

Portrait de Taner Kılıç © Amnesty International France

Liberté d'expression
compte-rendu

Triste anniversaire pour Taner Kılıç

Cela fait déjà 365 jours que Taner Kiliç, le président d'honneur d’Amnesty International Turquie est en prison. À cette occasion, les militants d’Amnesty International ont exposé 365 portraits du défenseur des droits humains dans toute la France

En France, ce ne sont pas moins de 365 portraits du défenseur des droits humains qui ont été affichés.

Une action de sensibilisation sera également menée auprès du public, lors de laquelle chacun sera invité à joindre sa voix pour dire aux autorités turques : « 365 jours : ça suffit ! ».

Action à Paris pour exiger la libération de Taner Kılıç

Nul ne devrait être emprisonné pour avoir défendu les droits humains. Notre collègue et ami, le défenseur des droits fondamentaux, Taner Kılıç, bien qu'innocent, est incarcéré depuis un an. Un jour de plus en prison est un jour d'injustice de plus.

Une arrestation pour réduire au silence

Le 6 juin 2017, Taner Kılıç faisait simplement son travail : dénoncer les atteintes aux droits humains en Turquie, en tant que président d’Amnesty International dans ce pays. Pourtant, il a été arrêté.

Un mois plus tard, 10 autres défenseurs des droits humains, parmi lesquels la directrice d’Amnesty International Turquie, étaient également emprisonnés alors qu’ils participaient à un banal séminaire réunissant des militants en faveur des droits humains à Istanbul. Libérés depuis sous caution en octobre, les charges pèsent toujours contre eux.

Toutes ces personnes sont actuellement jugées pour des infractions liées au « terrorisme », une manœuvre absurde qui vise à les empêcher de militer en faveur des droits humains.

Taner et les 10 d’Istanbul ont consacré leur vie à défendre les droits fondamentaux en Turquie et ailleurs.

En Turquie, les libertés individuelles menacées

L’arrestation des 10 d’Istanbul et le placement en détention de Taner sont les derniers épisodes en date d’une série d’initiatives du gouvernement en vue de réduire au silence celles et ceux qui le critique.

Le fait de criminaliser leurs activités laisse toute la population à la merci de la répression des libertés individuelles menée par le gouvernement.

Le 21 juin 2018, le procès Taner Kılıç et des 10 d’Istanbul reprend. À deux jours de l’élection présidentielle turque et à l’aube du deuxième anniversaire de la tentative du coup d’État, nous restons plus que jamais mobilisés pour le respect des droits humains en Turquie.

Liberté pour Taner et les 10 d'Istanbul

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres