Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
La rencontre de Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki © REUTERS / Kevin Lamarque

La rencontre de Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki © REUTERS / Kevin Lamarque

La rencontre de Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki © REUTERS / Kevin Lamarque

Justice internationale et impunité
Actualité

Sommet Trump – Poutine : faire preuve de responsabilité

Ce lundi 16 juillet, Vladimir Poutine et Donald Trump se rencontrent à Helsinki. Une occasion unique de rétablir leur crédibilité comme acteurs internationaux responsables en abordant des questions de droits humains.

Les deux dirigeants ont la responsabilité de faire de la situation internationale des réfugiés, de la guerre en Syrie et des violations en cours dans leurs propres pays des priorités de leurs échanges.

Les présidents Poutine et Trump ont une influence néfaste sur les droits humains. La liste des conséquences dramatiques de leurs politiques respectives est longue, à commencer par la séparation de familles et la détention d’enfants sur le sol américain, la poursuite du conflit en Syrie ou les actes de tortures et les meurtres commis contre des personnes LGBTI en Tchétchénie.

La question des réfugiés

Ces deux présidents ont encore le temps de changer le cours de l’histoire et d’améliorer la situation. Ce sommet constitue une occasion d’agir en faisant preuve de compassion et d’équité.

Ils peuvent commencer par se pencher sur le déplacement forcé de plus de 12 millions de personnes à la suite de la guerre en Syrie, une situation que tous deux ont délibérément ignorée jusqu’à présent.

La Russie a rendu presque impossible l’obtention du statut de réfugié pour les Syriens sur son territoire, en ne l’accordant qu’à deux ressortissants depuis 2011, tandis que l’administration Trump vient de fixer le nombre maximum de réfugiés accueillis aux États-Unis à un niveau historiquement bas.

En outre, sous la responsabilité du président Trump, des milliers d’enfants ont été séparés de force de leurs familles tentant de franchir la frontière entre les États-Unis et le Mexique après avoir fui des violences et des persécutions en Amérique centrale.

Responsabilités internationales

Dans le même temps, les présidents Poutine et Trump se sont rendus responsables de la mort de civils en Syrie. La Russie continue d’aider le gouvernement syrien à commettre des crimes de guerre et la coalition dirigée par les États-Unis ne reconnaît pas le nombre de civils morts et blessés qu’elle a causé à Raqqa.

Voir notre vidéo : Le carnage de la libération à Raqqa

La Russie est également responsable de nombreuses violations des droits humains en Ukraine, telles que le maintien en détention d’Oleg Sentsov, réalisateur de films originaire de Crimée (région actuellement sous occupation russe) qui observe une grève de la faim depuis deux mois pour protester contre l’emprisonnement politiques de dizaines d’Ukrainiens en Russes

Les présidents Poutine et Trump ont un choix à faire : ils peuvent contribuer à arrêter le bain de sang en Syrie et protéger les droits de leurs propres citoyens ou choisir de continuer à fermer les yeux sur la souffrance humaine provoquée ou exacerbée par leurs politiques.

Cependant, ne pas agir avec humanité et dans le respect de l’obligation de rendre des comptes aggravera la tache indélébile qui marque déjà le bilan de ces deux dirigeants.

Abonnez-vous à l'Hebdo

Chaque vendredi, recevez par email l'essentiel de l'actualité des droits humains

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres