Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
A la frontière entre la Serbie et la Hongrie en août 2016 © Amnesty International

A la frontière entre la Serbie et la Hongrie en août 2016 © Amnesty International

Réfugiés et migrants
bonne nouvelle

Réfugiés en Europe : certains pays devront rendre des comptes

La Hongrie, la Pologne et la République tchèque vont faire l'objet d'une procédure d'infraction pour n'avoir pas respecté le programme de relocalisation de réfugiés depuis la Grèce et l'Italie mis en place par l'Union européenne (UE).

Par cette décision du mardi 13 juin 2017, la Commission européenne fait savoir que les pays n’échappent pas aux conséquences de la mauvaise volonté dont ils font preuve en matière d'accueil des réfugiés. La solidarité est la clé d'une réponse équitable et humaine à la crise des réfugiés en Europe.

Lire aussi : en Hongrie, des demandeurs d'asile dans des conteneurs

Un avertissement pour tous

Aujourd'hui, la Hongrie, la Pologne et la République tchèque s'aperçoivent qu'elles ne peuvent pas, sans en subir les conséquences, refuser de prendre leur part dans l'accueil de ces personnes qui ont fui pour sauver leur vie.

Les autres pays doivent en tirer les leçons et remplir leurs obligations avant d'avoir à l'apprendre à leurs dépens.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres