Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Ahmed H - s'adresse aux médias devant la police antiémeute hongroise à la frontière avec la Serbie à Roszke (Hongrie) 16/09/2015 © Alamy/REUTERS/Karnok Csaba

Ahmed H - s'adresse aux médias devant la police antiémeute hongroise à la frontière avec la Serbie à Roszke (Hongrie) 16/09/2015 © Alamy/REUTERS/Karnok Csaba

Liberté d'expression
bonne nouvelle

Ahmed H. : un nouveau procès pour un homme victime de lois antiterroristes

Alors qu’Ahmed H mettait sa vie à Chypre entre parenthèses pour aider ses parents âgés syriens à trouver un refuge en Europe, il avait été condamné à 10 ans de prison pour avoir jeté des pierres à la frontière hongroise. Ce nouveau procès remet en question cette condamnation absurde.

Mise à jour le 21/09/2018 : Jeudi 20 septembre, le tribunal a confirmé la condamnation pour terrorisme mais a réduit la peine de prison, passant de sept à cinq ans d’emprisonnement. Il devra purger au minimum deux tiers de sa peine de cinq ans de prison. Puisqu’il a déjà passé trois ans derrière les barreaux, il pourra bénéficier d’une libération au début de l’année 2019.

Le 15 juin, la cour d’appel a ordonné un nouveau procès en faveur d’Ahmed H. en Hongrie. C’est une avancée importante pour cet homme dont la condamnation reposait sur une utilisation manifestement erronée des dispositions relatives au terrorisme.

Lire aussi : comment un père de famille s’est retrouvé accusé de terrorisme

La décision rendue aujourd'hui montre clairement que les éléments de preuve concernant Ahmed H n'ont pas été correctement examinés par le tribunal de première instance et incite à penser qu'il a été déclaré coupable à tort.

La condamnation d’Ahmed H est un douloureux rappel de la manière dont ces lois peuvent être détournées de leur objet et utilisées pour réprimer des personnes n’ayant aucun lien avec le terrorisme.

Ahmed H n'a aucune raison de rester en détention provisoire. Il doit être remis en liberté et jugé de façon équitable dans les meilleurs délais.

LIBÉREZ AHMED H. EN HONGRIE

A cause de l'utilisation abusive de lois antiterroristes, Ahmed a été condamné à 10 ans d'emprisonnement pour avoir utilisé un mégaphone et appelé au calme lors d'affrontements à la frontière hongroise.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres