Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Réfugiés et migrants
Réaction

Une atteinte inédite à l’action de la société civile

Les récentes déclarations d'Emmanuel Macron sur l'action d'ONG en Méditerranée, nous ont poussées avec La Cimade, Médecins du Monde et Médecins sans Frontières a réagir à ces propos à l'encontre de la société civile.

Nos 4 associations – Amnesty International France, La Cimade, Médecins du Monde et Médecins sans Frontières - avaient déjà constaté qu’Emmanuel Macron était capable de donner des leçons d’accueil au monde et en même temps, dans son propre pays, criminaliser les bénévoles, maintenir le refoulement illégal aux frontières même de mineurs ou encore passer sous silence les brutalités infligées aux personnes migrantes et la confiscation de leurs biens.

Lire aussi : sur l'asile, des solutions qui se font attendre

Ses dernières déclarations critiquant les opérations de sauvetage du navire humanitaire Lifeline marquent une étape supplémentaire dans le cynisme et l’hypocrisie de la politique migratoire française mais aussi européenne.

En favorisant le refoulement et le maintien en Libye de milliers de personnes qui ont enduré des mois voire des années de privations, d’extorsion et de tortures, le Président de la République Emmanuel Macron renie les valeurs fondamentales du droit humanitaire.

En prétendant que les ONG font le jeu des réseaux de trafiquants, le Président de la République Emmanuel Macron porte une atteinte inédite à l’action de la société civile. Nos organisations sont consternées devant cette confusion de valeurs et demandent aujourd’hui à être reçues collectivement par le Président de la République.

Rester informé

Recevez nos emails d'information et d'action sur les réfugiés et migrants

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres