Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Des migrants attendent de débarquer de l'Aquarius dans le port sicilien de Catane © REUTERS

Des migrants attendent de débarquer de l'Aquarius dans le port sicilien de Catane © REUTERS

Des migrants attendent de débarquer de l'Aquarius dans le port sicilien de Catane © REUTERS

Réfugiés et migrants
Actualité

Accueil des réfugiés : l’Europe à la dérive

Les pays européens ont continué à se quereller  alors  que les 629 personnes à bord du navire Aquarius étaient ballotées en Méditerranée. À quand une véritable solution européenne pour en finir avec la crise de l’accueil des réfugiés ?

Répondant à un appel de sauvetage, le navire des ONG françaises SOS Méditerranée et Médecins sans frontières a porté secours à 629 personnes qui se trouvaient en détresse, en mer. Le navire comptait se diriger ensuite vers les côtes de l’Italie, toutes proches, pour pouvoir y débarquer les personnes.

Mais l’Italie a refusé et Malte également. C’est finalement l’Espagne qui s’est portée volontaire pour accueillir ces réfugiés et migrants. Des hommes, des femmes – certaines enceintes - et des enfants ont dû attendre quatre jours en mer, dans des conditions sanitaires souvent extrêmes, alors que certains d’entre eux étaient blessés, pour enfin rejoindre le port de Valence.

La France, qui s’est d’abord tue, a fini par dénoncer l’hypocrisie de l’Italie et a proposé d’accueillir un nombre limité de demandeurs d’asile venant d’Espagne.

Lire aussi : Italie : le navire d'une ONG placé sous séquestre

Un défaut de solidarité entre États

Cette situation inacceptable découle du manque de solidarité pour accueillir des demandeurs d’asile en Europe. Le système d’asile européen ne fonctionne pas depuis des années.

La grande majorité des pays européens échappent à leurs responsabilités. Ils prennent très peu de demandeurs d’asile en charge. Pendant ce temps, des pays frontaliers, comme la Grèce et l’Italie, accueillent la plupart de ces personnes.

Tous les pays européens doivent se partager la responsabilité d’accueillir les demandeurs d’asile qui arrivent en Europe. C’est la condition indispensable pour maintenir le système de recherche et de sauvetage en mer.

Les clauses actuelles du règlement Dublin devraient être remplacées par un système européen juste et efficace.

Lire aussi : L'Europe tourne le dos aux réfugiés en Méditerranée

La société civile mobilisée

Alors que les ֤États tergiversent, de nombreux maires italiens et européens ont déclaré que leurs ports, leur villes étaient prêts à accueillir des réfugiés et migrants.

Ces déclarations de solidarité montrent que l’hostilité et l’inhumanité vis-à-vis des réfugiés et migrants est loin de faire l’unanimité.

Exigez l'accueil des demandeurs d'asile

Demandez au Président Macron de garder les ports français ouverts et d’organiser l’accueil des demandeurs d’asile !

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres