Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois

Tran Huynh Duy Thuc

Tran Huynh Duy Thuc a été condamné à une peine de 16 ans de prison en 2010, pour avoir critiqué le gouvernement vietnamien. Il affirme également avoir subi des tortures pendant sa détention.

3 février 2021

Ayant pu mobiliser un grand nombre de soutiens, Thuc a maintenant stoppé sa grève de la faim.

23 novembre 2020

Thuc a engagé une grève de la faim pour obtenir une réponse de la cour suprême à sa demande de révision de peine. En effet, il a été condamné il y a plus de 11 ans à une peine de 16 ans de prison, mais une nouvelle législation a réduit à 5 ans de prison la peine encourue dorénavant pour les mêmes motifs.

Entrepreneur au Vietnam, Tran Huynh Duy Thuc a souhaité agir en faveur de réformes sociales et économiques au Viêt-nam. Il a ainsi rédigé des billets de blog sur la situation politique et économique de son pays. Pour de simples écrits, il a été condamné le 20 janvier 2010 par le tribunal de Ho Chi Minh-Ville à 16 ans de prison suivis de 5 ans d’assignation à résidence. Au cours de son procès, il a déclaré avoir été torturé pendant sa détention. Les autorités souhaitaient l'obliger à « avouer ».

Tran Huynh Duy Thuc était d'abord poursuivi pour « propagande contre l’État » au titre de l'article 88 du Code pénal. Il a ensuite été inculpé pour « tentative de renversement du gouvernement populaire », en vertu de l’article 79 du Code pénal vietnamien. Les autorités lui reprochent notamment d'avoir fondé le « groupe de recherche Chan » et d'entretenir des liens avec des individus dits réactionnaires à l’étranger. D'après des témoins, les juges n’ont délibéré que pendant 15 minutes avant de rendre leur décision. Or, il a fallu 45 minutes pour lire cette dernière, ce qui laisse supposer qu’elle avait été préparée avant l’audience. La peine de 16 ans de prison, suivis de 5 ans d’assignation à résidence a été confirmée en appel le 11 mai 2010.

Tran Huynh Duy Thuc a été transféré à la prison Xuan Moc, dans la province de Ba Ria-Vung Tau, début juillet 2013, avec quatre autres prisonniers dissidents. Il est alors placé seul dans une cellule, dans la section des prisonniers d’opinion. En mai 2013, Thuc avait été mis à l’isolement pendant 10 jours dans une petite cellule sombre et dans des conditions d'hygiène déplorables. Pendant sa détention, son état de santé s’est dégradé, nécessitant une opération chirurgicale.