Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Agir

Aujourd’hui, nous avons besoin de vous pour continuer

Amnesty International est une des rares associations à financer l’essentiel de ses actions grâce à la générosité de ses membres et donateurs. Nous ne pouvons plus mener à bien certaines de nos opérations de collecte de fonds, mais vous pouvez continuer à nous soutenir en ligne.

Des manifestants lèvent le poing lors d’un rassemblement pour protester contre la mort de Georges Floyd devant le Capitole de l’Etat du Minnesota, le 2 juin 2020 - © Chandan Khanna / AFP

Des manifestants lèvent le poing lors d’un rassemblement pour protester contre la mort de Georges Floyd devant le Capitole de l’Etat du Minnesota, le 2 juin 2020 - © Chandan Khanna / AFP

Des manifestants lèvent le poing lors d’un rassemblement pour protester contre la mort de Georges Floyd devant le Capitole de l’Etat du Minnesota, le 2 juin 2020 - © Chandan Khanna / AFP

Liberté d'expression
Lettre ouverte

Élections américaines : les droits humains sont menacés

Face aux élections américaines, nous affichons notre inquiétude quant à l'avenir des États-Unis : discrimination, racisme, incitation à la violence, profusion d'armes à feu... Les droits humains sont menacés dans le pays. Dans ce climat explosif, nous adressons une lettre à l'ambassadrice des États-Unis en France.

Nous vous écrivons aujourd’hui pour exprimer notre vive inquiétude quant à l’avenir des États-Unis.

Depuis près de soixante ans, nous montrons comment le racisme, la discrimination et la haine peuvent conduire à des violences généralisées et à de nouvelles atteintes aux droits humains. Nous observons la dégradation des normes, lois et règles à travers le monde, et ce à quoi nous assistons aux États-Unis nous préoccupe énormément. La profusion des armes à feu dans le pays, associée à l’incitation à la violence et au fait que la suprématie blanche est permise et même encouragée aux plus hauts niveaux de l’État et par ceux qui ont été élus pour servir le peuple, expose dangereusement les États-Unis à la menace que représentent les personnes qui préfèrent l’injustice à l’équité, la haine à l’unité, et l’impunité à la justice.

Amnesty International et d’autres organisations ont dénoncé des atteintes aux droits humains généralisées et choquantes commises par des représentants de l’État à travers le pays. Beaucoup d’entre eux, y compris le président, des fonctionnaires de l’administration, des représentants du Congrès et des membres des forces de l’ordre, sont directement responsables de violations des droits humains. D’autres n’ont pas fait assez ou n’ont rien fait du tout pour empêcher ces violations.

Le monde vous regarde. Nous vous demandons de vous acquitter de vos obligations, aux termes du droit international, de respecter, de protéger et de concrétiser les droits humains de toutes les personnes, notamment les suivants :

 le droit de ne pas subir de racisme, de discrimination et de haine ;

la liberté de manifester et d’exprimer son désaccord pacifiquement ;

le droit de ne pas être victime de violence policière et de violence armée ;

le droit de ne pas être arrêté ou détenu arbitrairement ;

la liberté de la presse d’enquêter et de révéler la vérité ;

le droit de ne pas être intimidé par la présence d’armes dans les bureaux de vote.

Nous ne prenons position pour ou contre aucune idéologie politique, aucun parti, aucun candidat et aucun représentant de l’État. Plus grande organisation militante de défense des droits humains au monde avec plus de 10 millions de sympathisants, notre seul objectif est la promotion et la défense des libertés, de l’égalité, de la justice, de la dignité et des droits humains sur toute la planète.

Veuillez agréer, Madame l’Ambassadrice, l’expression de notre haute considération.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres