Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Un membre de l'association des journalistes Web sri-lankais tient une pancarte lors d'une manifestation condamnant le meurtre du journaliste assassiné Jamal Khashoggi devant l'ambassade saoudienne à Colombo, au Sri Lanka. © REUTERS/Dinuka Liyanawatte

Un membre de l'association des journalistes Web sri-lankais tient une pancarte lors d'une manifestation condamnant le meurtre du journaliste assassiné Jamal Khashoggi devant l'ambassade saoudienne à Colombo, au Sri Lanka. © REUTERS/Dinuka Liyanawatte

Un membre de l'association des journalistes Web sri-lankais tient une pancarte lors d'une manifestation condamnant le meurtre du journaliste assassiné Jamal Khashoggi devant l'ambassade saoudienne à Colombo, au Sri Lanka. © REUTERS/Dinuka Liyanawatte

Liberté d'expression
Actualité

Ventes d'armes à l'Arabie saoudite : le parlement européen appelle à un embargo

À l’heure de l’affaire du journaliste Jamal Khashoggi, l’Arabie saoudite est dans le viseur du Parlement européen. Ce dernier vient de lancer un appel demandant un embargo sur les ventes d’armes à destination de Ryiad.

Les éléments montrent clairement que des armes pourraient être utilisées pour commettre de graves violations au Yémen.

Ainsi, le Parlement européen appelle tous les États exportateurs d’armes à suspendre les transferts d’armes à destination de l’Arabie saoudite et des membres de sa coalition.

Le silence n’a que trop duré

Le récent meurtre de Jamal Khashoggi a mis en évidence les limites de la diplomatie silencieuse face à un mépris net et prolongé pour les droits humains.

Lire aussi : 2 ans de conflit au Yémen

Nous avons constaté des dizaines d’attaques illégales commises par la coalition que dirige l’Arabie saoudite au Yémen, dont des frappes aériennes disproportionnées et menées sans discrimination qui ont tué et blessé des civils et détruit de très nombreux bâtiments.

Nous saluons les critiques sévères du Parlement européen à l’égard de la répression visant les militants et les journalistes en Arabie saoudite. Jusqu’à récemment, la répression systématique des droits humains par l’Arabie saoudite était généralement accueillie par un silence assourdissant de la communauté internationale.

Bien qu’il soit particulièrement épouvantable, le meurtre de Jamal Khashoggi n’est malheureusement pas exceptionnel. Il s’inscrit complètement dans une pratique de longue date consistant à réprimer l’opposition pacifique, qui n’a fait que s’intensifier depuis que Mohammad ben Salmane est prince héritier.

Vérité pour Jamal Khashoggi !

Faites pression sur le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, pour ordonner une enquête indépendante.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres