Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
"La manifestation noire" de 2017 © Grzegorz Żukowski

"La manifestation noire" de 2017 © Grzegorz Żukowski

"La manifestation noire" de 2017 © Grzegorz Żukowski

Droits sexuels et reproductifs

Nouvelle offensive contre l’avortement en Pologne

Le Parlement a décidé d'examiner un projet de loi qui restreint l'accès à l'avortement. Une nouvelle attaque contre les droits des femmes.

Le 11 janvier, la chambre basse du Parlement polonais a voté le renvoi devant une commission pour examen complémentaire d’une nouvelle modification législative qui limiterait l'accès à l'avortement.

La Pologne a déjà l'une des lois les plus restrictives d'Europe en matière d'avortement et de nouvelles restrictions constitueraient un dangereux pas en arrière.

Interdire l’avortement, même en cas de malformation du fœtus

Cette proposition suggère de supprimer l'un des trois motifs d'avortement autorisés dans le droit polonais, à savoir l’existence de malformations graves ou mortelles du fœtus.

Les statistiques officielles montrent que la plupart des avortements en Pologne sont pratiqués pour ce motif. Un durcissement de la législation contraindrait les femmes à mener à terme des grossesses non viables, mettrait en danger leur santé physique et mentale et les obligerait à donner naissance à des enfants qui n’auraient souvent aucune chance de survie.

Une nouvelle attaque à combattre

Avec la victoire de la manifestation noire encore bien présente dans les esprits, les femmes en Pologne sont redescendues dans les rues le 17 janvier, unies contre des propositions qui les priveraient de leurs droits et mettraient leur santé en danger.

Les décisions concernant le corps et la santé des femmes doivent être prises par les femmes elles-mêmes et non par la classe politique.

Agir

Non aux restrictions à l'avortement en Pologne

Interpellez le président et les parlementaires polonais