Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Les étudiants Melike et Özgür, Ankara, Turquie, 2021 / ©Akin Celiktas, Amnesty International

Les étudiants Melike et Özgür, Ankara, Turquie, 2021 / ©Akin Celiktas, Amnesty International

Les étudiants Melike et Özgür, Ankara, Turquie, 2021 / ©Akin Celiktas, Amnesty International

Discriminations

Turquie : les étudiants poursuivis pour une pride enfin acquittés 

Vendredi 8 octobre, les 18 étudiants et leur professeur, poursuivis pour avoir participé à une marche des fiertés à Ankara, ont été acquittés. Une excellente nouvelle qui démontre l’impact de nos combats : la mobilisation paie.

Pour avoir célébré une marche des fiertés en Turquie, ils risquaient jusqu’à 3 ans de prison. Aujourd’hui, grâce à une forte mobilisation, les étudiants du groupe Solidarité LGBTI+ et leur professeur ont été relaxés !

Une nouvelle victoire qui montre que nos combats pour les droits humains avancent.

Dossier : Nos plus belles victoires

2 ans de bataille judiciaire 

La bataille judiciaire a démarré en 2019. Parmi les 18 étudiants poursuivis, deux ont été particulièrement actifs : Melike et Özgür. Ces étudiants en biologie animaient Solidarité LGBTI+, une association qui lutte en faveur des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes (LGBTI+) à l’Université technique du Moyen-Orient (ODTÜ).

Chaque année, leur collectif organisaient une marche des fiertés. En mai 2019, l’université d’Ankara a interdit la marche et a fait disperser un sit-in pacifique par la police en utilisant du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc… Contre toute attente, 18 étudiants et un enseignant ont été poursuivis en justice pour « avoir pris part à un rassemblement illégal  » et « refusé de se disperser ».

C’est à partir de là que le harcèlement judiciaire a commencé : 2 ans de bataille, d’audiences, de procès repoussés… mais 2 ans de combat et de mobilisation.  

Nous voulons remercier toutes les personnes qui ont participé à la campagne et qui nous ont témoigné leur solidarité.  

Les étudiants de l’université d’Ankara à la sortie du tribunal

Sortie du tribunal d'Ankara après l'annonce de l'acquittement des 18 étudiants et de leur professeur poursuivis pour avoir participé à une marche des Fiertés, 09 octobre 2021, Turquie / © Amnesty International

Une campagne internationale 

Dès le début de l’affaire, nos équipes d’Amnesty Turquie ont alerté les différentes sections à l’international pour commencer une campagne afin de soutenir les étudiants poursuivis injustement. La situation des étudiants turcs et de leur professeur a été portée par notre campagne 2020 « 10 jours pour signer ». La pétition proposait d’interpeller le ministre turc de la justice. Elle a recueilli plus de 445 000 signatures !  

Un nouveau procès avait été fixé cet été, le 16 juillet 2021, en pleine semaine des fiertés. Pour poursuivre la mobilisation, nous avons décidé au bureau d’Amnesty France de lancer une Action Urgente en amont du procès, en envoyant massivement et rapidement des emails d’interpellation au ministre de la Justice. En quelques jours, plus de 5 000 mails ont été envoyés.  

Cette victoire n’aurait pas été possible sans la mobilisation internationale. Grâce à vous, ces 18 étudiants et leur enseignant vont pouvoir reprendre normalement leur vie.  

Des victoires grâce à nos Actions Urgentes

Lire : La journaliste égyptienne Solafa Magdy enfin sortie de prison

Lire : Droit de manifester, le syncidaliste français Frédéric Vuillaume est relaxé

Ces victoires ont été possibles grâce à vous.

Inscrivez-vous pour recevoir nos prochaines Action Urgente

La LGTIphobie du gouvernement d’Erdogan 

En Turquie, les personnes ou militants LGBTI+ sont pris pour cibles. La LGBTIphobie du gouvernement d’Erdogan est de plus en plus inquiétante. La bataille judiciaire de ces étudiants illustre et prouve les violations subies par les personnes et associations LGBTI+ en Turquie. 

Lire aussi : Turquie, le mouvement LGBTI réprimée 

Lire aussi : Quelle est la situation des droits humains en Turquie ?

Aujourd’hui, avec vous, nous prenons le temps de nous réjouir de cette victoire. Cette victoire, c’est la vôtre, mais c’est aussi celle de la liberté d’expression. Nous continuerons à soutenir toutes celles et tous ceux qui, comme ces étudiants, s’élèvent chaque jour pour combattre l’homophobie et la transphobie, partout dans le monde. 

Agir

Une artiste russe risque 6 ans de prison pour des dessins 

Grâce au poids de la mobilisation, les étudiants turcs ont été relaxés !

Alors on continue : nous venons de lancer une nouvelle action urgente pour défendre Ioulia Tsvetkova, artiste de 27 ans poursuivie par les autorités russes pour ses dessins de corps nus et de vulves. Son procès est en cours, soutenez-la !