Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Explosion de mines au passage de troupess loyalistes yéménistes près du port de Mocha le 20 janvier 2017 ©/ SALEH AL-OBEI/AFP/Getty Images

Explosion de mines au passage de troupess loyalistes yéménistes près du port de Mocha le 20 janvier 2017 ©/ SALEH AL-OBEI/AFP/Getty Images

Explosion de mines au passage de troupess loyalistes yéménistes près du port de Mocha le 20 janvier 2017 ©/ SALEH AL-OBEI/AFP/Getty Images

Conflits armés et populations
Actualité

États-Unis : un accord de vente d’armes mortifère

Nous avons demandé au président Donald Trump de ne pas approuver l’accord de vente d’armes imminent avec l’Arabie saoudite et Bahreïn.

L’accord de vente d’armes entre les États-Unis et l’Arabie saoudite fournirait en armes les membres d’une coalition militaire qui attaque des milliers de civils au Yémen et viole le droit international humanitaire. Nos chercheurs ont déjà trouvé des bombes américaines non explosées ainsi que des fragments identifiables de bombes américaines explosées parmi les ruines de maisons et d’autres biens de caractère civil au Yémen.

Lire aussi : les habitants directement touchés au Yémen

Le Yémen est l’un des six pays à majorité musulmane visés par la version remaniée de l’interdiction d’entrer sur le territoire des États-Unis signée par Donald Trump, qui entrera en vigueur le 16 mars.

Si cet accord était approuvé, cela reviendrait pour le président Donald Trump à arroser d’essence une maison en feu, et à en fermer la porte à clef en partant.

Margaret Huang, directrice adjointe d’Amnesty International États-Unis.

Les États-Unis doivent arrêter d’armer les gouvernements qui bafouent les droits humains et le droit international humanitaire, alors que dans le même temps ils ferment leur porte aux personnes fuyant les violences qu’ils contribuent à aggraver. En fournissant en armes les gouvernements saoudien et bahreïnite les États-Unis se rendent complices de crimes de guerre. Le faire tout en interdisant aux Yéménites d’entrer sur leur territoire serait bien plus inadmissible encore. Le président Donald Trump ne doit en aucun cas approuver l’accord de vente d’armes.

CHAQUE VENDREDI, RECEVEZ L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITÉ DES DROITS HUMAINS.

Nos enquêtes, nos actualités et nos rendez-vous à ne pas manquer

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres