Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Agir

Plus que jamais, nous avons besoin de vous

Amnesty International est l’une des rares associations à être financée quasi exclusivement par la générosité de ses membres et donateurs. Nous ne pouvons plus mener à bien certaines de nos opérations de collecte de fonds, mais vous pouvez continuer à nous soutenir en ligne.

Réfugiés et migrants
Actualité

Des policiers poursuivis pour avoir agressé un bénévole à Calais

A l'heure où les violences policières et l'absence de justice pour ces violences sont sous les feux de l'actualité, l'annonce des poursuites engagées contre ces trois policiers est la bienvenue.

Les autorités françaises ont engagé des poursuites judiciaires contre trois policiers, dont un qui avait agressé Tom Ciotkowski, défenseur britannique des droits des migrants. Pour avoir filmé un policier français qui bousculait une autre personne bénévole à Calais en 2018, Tom Ciotkowski avait été lui-même victime de violence policière. Au lieu d'être considéré comme tel, il a été inculpé d’outrage et de violence et traîné devant les tribunaux sur des accusions forgées de toutes pièces, avant d'être finalement acquitté en 2019. Les poursuites engagées contre Tom reflètent une tendance européenne à réprimer pénalement les actes de solidarité, afin de décourager les gens de défendre les droits des personnes migrantes et réfugiées. 

Lire aussi : Tom Ciotkowski, dans le box des accusés pour avoir filmé des violences policières

Alors que tournent en boucle sur nos écrans des images de recours excessif à la force par la police dans le monde, mais aussi en France, la décision des autorités de poursuivre les trois policiers vient à point nommé. Elle rappelle que filmer les violences policières peut être l'un des moyens les plus efficaces de mettre enfin un terme à l'impunité. Mais, ces poursuites sont l'exception, et non la règle. Elles n'ont été rendues possibles que par la détermination de Tom Ciotkowski et d'un petit groupe de militants et militantes qui ont pu rendre publiques des vidéos de l'agression.  

Avant que Tom Ciotkowski ne bénéficie d'un acquittement, son cas était emblématique des attaques de la police contre les personnes migrantes et réfugiées et les défenseurs des droits humains qui leur viennent en aide. Il va maintenant avoir valeur de test pour déterminer jusqu'où les autorités sont prêtes à aller pour mettre un terme aux violences contre les défenseurs des droits des migrants dans cette région. 

 

Agir

PLUS QUE JAMAIS, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS

Vous le savez, Amnesty International est l’une des rares associations à être financée essentiellement par la générosité de ses donateurs et membres.

Nous ne pouvons plus mener à bien certaines de nos opérations habituelles de collecte de fonds, mais vous pouvez continuer à nous soutenir en ligne. Nous avons besoin de vous pour mener nos combats.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres