Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Agir

Plus que jamais, nous avons besoin de vous

Amnesty International est l’une des rares associations à être financée quasi exclusivement par la générosité de ses membres et donateurs. Nous ne pouvons plus mener à bien certaines de nos opérations de collecte de fonds, mais vous pouvez continuer à nous soutenir en ligne.

Pétition

Justice pour Sarah Mardini et Seán Binder !

Jusqu'au 31.05.2020
Michalis Chrisochoidis, Ministre grec de la Protection du citoyen
La solidarité n'est pas un crime !

Envoyez un message de soutien à Sarah et Seán !

C’est ce qui est arrivé à Sarah Mardini, 24 ans, et à Seán Binder, 25 ans, lorsqu’ils faisaient du bénévolat pour une ONG de sauvetage grecque sur l’île de Lesbos. Leur activité consistait à repérer et secourir les embarcations en détresse. Le 17 février 2018, ils ont été arrêtés par la police grecque dans le cadre de leur activité bénévole. Ils sont accusés d’espionnage, de trafic d’êtres humains et d’appartenir à une organisation criminelle.

S’ils sont reconnus coupables, ils pourraient passer chacun vingt-cinq ans en prison. Ils y ont déjà passé plus de 100 jours avant d’être libérés sous caution, en décembre 2018. Seán, qui se trouve maintenant en Irlande, a déclaré : «Ce qui est effrayant (…) c’est que cela peut arriver à n’importe qui parce que les États ne respectent pas les lois existantes qui protègent les droits humains». L’enquête criminelle contre Sarah et Seán n’est pas un cas isolé, elle est emblématique, en Grèce et en Europe, d’une utilisation abusive des lois pour criminaliser les personnes portant secours, ou agissant en solidarité avec les réfugiés et les migrants.

Ces hommes et des femmes qui, fuyant un conflit, la torture ou d’autres exactions dans leurs pays, n’ont souvent pas d’autre choix que d’entreprendre des périples extrêmement dangereux pour trouver la sécurité. La criminalisation des défenseurs des droits des migrants-réfugiés et l’abandon en mer de réfugiés ne dissuaderont personne de traverser la Méditerranée. Par contre, cela entraînera encore plus de morts.

La solidarité n’est pas un crime.

Afficher la lettre de pétition

Téléchargez la version imprimable et faites-la signer autour de vous.

Agir
Signer la pétition
Justice pour Sarah Mardini et Seán Binder !

Signer la pétition

Michalis Chrisochoidis, Ministre grec de la Protection du citoyen
La solidarité n'est pas un crime !

Cette pétition est désormais terminée, merci pour votre soutien.

N'hésitez pas à signer une des autres pétitions disponibles.

Agir
Signer la pétition
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres