Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Johan Teterissa et ses compagnons sont tous déclarés coupables de « rébellion »
Johan Teterissa et ses compagnons sont tous déclarés coupables de « rébellion » © DR

Johan Teterissa et ses compagnons sont tous déclarés coupables de « rébellion » © DR

Johan Teterissa et ses compagnons sont tous déclarés coupables de « rébellion » © DR

Liberté d'expression

Un enseignant jeté en prison pour un drapeau

Johan Teterissa, maître d’école, purge une peine de quinze ans de prison à des milliers de kilomètres de sa famille et de ses amis.

Mise à jour du 08/01/2019 : Johan a été relâché le 25 décembre soit plus de 3 ans avant la fin de sa peine.

En juin 2007, lors d’une visite du président indonésien, Johan prend la tête d’une manifestation pacifique qui rassemble 22 personnes, essentiellement des enseignants et des paysans.

En guise de protestation, ces manifestants exécutent une danse guerrière traditionnelle, avant de déployer le drapeau Benang Raja, interdit par le gouvernement car symbole de l’indépendance pour la province des Moluques, à l’Est de l’Indonésie. Les forces de l’ordre les frappent puis les embarquent.

Pendant les interrogatoires, les policiers les obligent à ramper sur l’asphalte, les fouettent avec des câbles électriques, leur assènent des coups de crosse. À l’issue d’un procès inique, Johan Teterissa et ses compagnons sont tous déclarés coupables de « rébellion ». La peine de réclusion à perpétuité infligée à Johan a été ramenée à quinze ans.