Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan et Aziza al-Yousef

Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan et Aziza al-Yousef

Pétition

Liberté pour 3 défenseures des droits humains en Arabie saoudite

Jusqu'au 31.03.2019
Il faut libérer les militantes saoudiennes immédiatement !

Mise à jour 04/02/2019 : Nous avons reçu de nouvelles informations concernant des cas de tortures et de harcèlement infligés aux défenseurs des droits humains dans la prison dans laquelle se trouvent les 3 activistes saoudiennes. Nous avons écrit aux autorités saoudiennes pour exiger qu'une délégation puisse avoir accès à la prison et aux activistes détenues pour nous assurer de leurs conditions de détention. Cet appel est resté sans réponse. Nous relançons donc cette pétition et préparons de nouvelles actions pour obtenir des autorités saoudiennes qu'elles répondent aux cas de torture et harcèlement et qu'elles relâchent les défenseurs des droits humains. Nous avons besoin de vous toutes et tous !

Mise à jour 18/10/2018 : Nous avons remis vos signatures en faveur de Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan et Aziza al-Yousef à l'Ambassade d'Arabie Saoudite à Paris le 12/10. Nous restons mobilisés pour leur défense !

Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan et Aziza al-Yousef, ainsi que 19 autres défenseurs des droits humains ont été arrêtés en mai dernier.

Ces activistes militent depuis plusieurs années pour que les femmes aient le droit de conduire et pour qu'il soit mis fin au système répressif de tutelle masculine en Arabie saoudite. Elles ont été emprisonnées 1 mois avant la mise en œuvre du décret d’application  permettant enfin aux femmes de conduire en Arabie Saoudite.

Les accusations mensongères et diffamatoires dont elles sont la cible, ont été relayées par les médias affiliés au gouvernement.

Cette campagne de diffamation lancée par l’État saoudien, vise à discréditer ces femmes et les faire passer pour des « traîtres », des « agents de l’étranger » qui représentent une menace pour la sécurité nationale, la stabilité et la paix sociale.

Détenues jusqu’il y a peu dans un endroit secret sans accès à un avocat et sans contact avec leur famille, aujourd’hui nous savons qu’elles se trouvent à la prison de Jeddah et qu’elles peuvent communiquer par téléphone avec leur famille selon un agenda très strict. Ces femmes devraient être derrière le volant et pas derrière les barreaux !

Elles risquent jusqu’à 20 ans de prison.

Afficher la lettre de pétition

Téléchargez la version imprimable et faites-la signer autour de vous.

Agir
Signer la pétition
Liberté pour 3 défenseures des droits humains en Arabie saoudite

Signer la pétition

Il faut libérer les militantes saoudiennes immédiatement !

Amnesty International France protège vos données et vous tiendra informé(e) des futures campagnes.

Conformément à la loi informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez en vous adressant au secrétariat administratif de la Fondation Amnesty International France, 76 boulevard de la Villette 75940 Paris, d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux informations vous concernant.

Agir
Signer la pétition
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres