Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Action en vue de la libération de Taner Kiliç © Amnesty International

Action en vue de la libération de Taner Kiliç © Amnesty International

Liberté d'expression
Actualité

Une parodie de justice pour Taner Kiliç

Les éléments de l'accusation s’effondrent pendant le procès, et pourtant notre ami et collègue, Taner Kiliç, président d’honneur d’Amnesty Turquie, reste en prison. Une incarcération défiant toute logique.

Au terme de la cinquième audience du procès contre Taner et les 10 autres défenseurs des droits humains, le tribunal a pris la terrible décision de prolonger la détention de Taner Kiliç.

Déjà une année passée loin de sa famille, et en l’absence du moindre début d’élément crédible présenté pour soutenir les accusations absurdes portées contre lui, son incarcération cruelle et prolongée défie toute logique.

Aujourd’hui, c’est la consternation et l’incompréhension pour les proches de Taner et pour la communauté des défenseurs des droits humains. La prochaine audience se tiendra le 07 novembre.

Aucune preuve crédible

La décision cruelle prononcée aujourd’hui de maintenir notre collègue en prison est une parodie de justice de plus

Avec plus de 2 heures de retard dès le démarrage de l’audience, cette journée aura été marquée par une longue attente et une tension forte. Au fur et à mesure des témoignages et des preuves présentées, toutes les allégations s’effondrent contre Taner Kiliç et les 10 d’Istanbul.

Concernant le cas précis de Taner Kiliç, la principale accusation à son encontre concernait le téléchargement d’une application d'une messagerie présentée par les autorités comme utilisée par les responsables du coup d'Etat avorté.

Cependant, non pas un mais DEUX rapports de Police ont confirmé hier qu’il n’a jamais téléchargé cette application.

Lire aussi : Absence de preuve pour l'accusation de Taner Kiliç

Des témoignages incohérents

Pour les 10 d’Istanbul, une partie de l’accusation reposait sur l’interception par un "témoin secret" d'une conversation de 5 minutes de l'atelier de formation auxquels participaient les 10 D'Istanbul.

Il accusait les participants à cette formation d’avoir tenu une réunion secrète et des discours complotistes. Le témoin secret qui aura répondu aux questions des avocats de la défense et du juge pendant un peu moins d’une heure, a refusé de répondre à plusieurs questions, n’était plus sûr de ce qu’il avait vu ou entendu, et ne se rappelle à quel moment de la journée il aurait entendu ce bout de discours.

Il aurait intercepté ce bout de conversation derrière une porte (entrouverte) et en se rendant aux toilettes... Quelle mascarade !

Alors que Taner Kiliç devrait plus que jamais recouvré la liberté, que sa famille s’apprêtait à fêter sa libération, la justice turque a finalement décidé de le réincarcérer.

La Justice turque vit un jour sombre. C'est un nouveau coup très rude démontrant que les autorités turques ne reculeront devant rien, et que cette farce cruelle pourrait encore durer longtemps.

Comme toujours, nous devrons nous mobiliser avec encore plus de force, pour montrer à ces mêmes autorités qu'elles ne feront pas plier notre détermination à le voir libre.

Liberté pour Taner

Justice pour le président d'Amnesty Turquie et les 10 d'Istanbul

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres