Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Osman Kavala est actuellement en prison dans l'attente de son procès. © Kerem Uzel

Osman Kavala est actuellement en prison dans l'attente de son procès. © Kerem Uzel

Osman Kavala est actuellement en prison dans l'attente de son procès. © Kerem Uzel

Liberté d'expression
Actualité

1000 jours en prison : Osman Kavala doit être libéré

Opéras, œuvres d’art, films... Des militants du monde entier se mobilisent avec un seul mot d’ordre : Libérez Osman Kavala. Figure majeure de la société civile turque, le mécène est devenu la bête noire du Président Erdogan qui l’accuse de chercher à déstabiliser la Turquie. Il est incarcéré depuis 1000 jours sans même avoir été jugé. 

Libérez Osman Kavala. Le mot d’ordre de la campagne est lancé. Pétitions, animationsopéras, œuvres d’art, films... Pour attirer l’attention sur les 1000 jours d’incarcération d’Osman Kavala, des militants du monde entier se sont mobilisés à travers une série extraordinaire d’actions toutes plus créatives les unes que les autres. Avec un seul et même objectif en tête : que la Turquie mette fin à la répression impitoyable ciblant les voix dissidentes et qu’elle libère Osman Kavala.  

« Des gens du monde entier sont déterminés à ne pas laisser ce jour tristement symbolique passer inaperçu » a salué Milena Buyum, notre chargée de campagne sur la Turquie. « Nous sommes profondément émus par l’effusion de créativité en soutien à Osman Kavala à travers le monde » a-t-elle ajouté en rappelant qu’Amnesty International apportait tout son soutien à cette mobilisation. 

Symbole de la dérive autoritaire des autorités turques  

Depuis 1 000 jours, Osman Kavala est en détention à la prison de haute sécurité de Silivri, près d’Istanbul, sur la base de trois accusations dénuées de fondement et sans même avoir été condamné. Homme d’affaires et philanthrope, Osman Kavala est connu pour son soutien aux projets culturels portant notamment sur les droits des minorités, la question kurde et la réconciliation arméno-turque. Il est devenu un symbole de la répression orchestrée contre la société civile en Turquie. 

Initialement poursuivi pour avoir soutenu des manifestations anti-gouvernementales en 2013 (M. Erdogan était alors Premier Ministre), il a été acquitté en février 2020. Mais l’acquittement à peine prononcé, le mécène turc était aussitôt placé en garde à vue dans une autre affaire pour « espionnage ».  

Une manœuvre à peine dissimulée visant à contourner la décision de la Cour européenne des droits de l’homme, qui a statué que sa détention était illégale et que les poursuites intentées à son encontre comme son incarcération étaient motivées par des motifs cachés – réduire cet homme et la société civile au silence. Un acharnement révélateur de la dérive autoritaire des autorités turques. 

Les milliers de militants engagés dans la campagne Libérez Osman Kavala sont bien décidés à ne pas les laisser faire : « Nous poursuivrons le combat jusqu’à ce qu’il soit libre et que cette injustice intolérable prenne fin » a déclaré un porte-parole de la campagne.  

Agir

La thématique "liberté d'expression" vous intéresse ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières informations et actions sur le sujet.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres