Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Procès de Shawkan en 2016 © Ahmed Roshdi

Procès de Shawkan en 2016 © Ahmed Roshdi

Procès de Shawkan en 2016 © Ahmed Roshdi

Liberté d'expression
Actualité

Procès de masse en Égypte

Pour leur participation à un sit-in, le tribunal pénal du Caire a prononcé le 8 septembre 75 peines de mort, 47 peines d'emprisonnement à perpétuité, et de lourdes peines allant de 15 à 5 ans d'emprisonnement contre 612 personnes.

Il s’agissait d'un procès collectif lié à la participation au sit-in d’al Rabaa le 14 août 2013.

Lors du procès de Rabaa, 739 manifestants ont été collectivement accusés du meurtre de 17 hommes, dont 7 policiers, et d'autres infractions telles que « rassemblement illégal », « incitation à violer la loi », et participation à des violences.

L’impunité des forces de l’ordre

Figure parmi les personnes condamnées le photojournaliste Mahmoud Abu Zeid, plus connu sous le nom de Shawkan, qui a été condamné à cinq ans d'emprisonnement, qu'il a déjà purgés .

Pas un seul policier n'a été amené à rendre des comptes pour le meurtre d'au moins 900 personnes lors des manifestations de Rabaa et de Nahda, ce qui montre bien que ce procès est une parodie de justice. Les autorités égyptiennes devraient avoir honte.

Abonnez-vous à l'Hebdo

Chaque vendredi, recevez par mail l'actualité des droits humains

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres