Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Le Frère de Fomusoh Ivo Feh tenant sa photo © Vincent Tremeau/Amnesty International

Le Frère de Fomusoh Ivo Feh tenant sa photo © Vincent Tremeau/Amnesty International

Le Frère de Fomusoh Ivo Feh tenant sa photo © Vincent Tremeau/Amnesty International

Liberté d'expression
Actualité

10 ans de prison pour avoir plaisanté sur Boko Haram

Au Cameroun, un tribunal militaire vient de condamner à 10 ans de prison des jeunes gens ayant plaisanté à propos de Boko Haram.

Fomusoh Ivo Feh, 27 ans, et deux de ses amis ont été condamnés à 10 ans de prison. Fomusoh Ivo avait été arrêté le 13 décembre 2014 après avoir envoyé à ses amis un SMS sarcastique faisant référence à Boko Haram. Il a été placé en détention dans un poste de police de Douala, avant d'être transféré à la prison principale de Yaoundé en janvier 2015.

Lire aussi : l’histoire de Fomusoh Ivo, condamné pour une blague sur Boko Haram

Fomusoh Ivo et ses deux amis n’auraient pour commencer jamais dû être arrêtés, car ils n’ont fait qu’exercer pacifiquement leur droit à la liberté d’expression. Au lieu d’étudier comme leurs camarades, ces trois jeunes gens vont passer des années de leur vie en prison pour une simple blague.

Cette décision de justice montre clairement que les juridictions militaires du Cameroun ne devraient pas être compétentes pour juger des civils. Les autorités camerounaises doivent annuler leur condamnation et libérer immédiatement et sans condition ces trois personnes.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres