Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Jean-Pierre Bemba était Vice-président de la République démocratique Congo lors des crimes © ED OUDENAARDEN/AFP/Getty Images

Jean-Pierre Bemba était Vice-président de la République démocratique Congo lors des crimes © ED OUDENAARDEN/AFP/Getty Images

Jean-Pierre Bemba était Vice-président de la République démocratique Congo lors des crimes © ED OUDENAARDEN/AFP/Getty Images

Justice internationale et impunité
bonne nouvelle

Condamnation de Jean-Pierre Bemba : une avancée historique

La condamnation à 18 ans de prison pour l’ancien vice-président de la République démocratique du Congo marque une avancée historique pour les victimes de violences sexuelles pendant les conflits.

L’arrestation, la condamnation et le verdict de la Cour Pénale Internationale (CPI) visant Jean-Pierre Bemba adressent un signal fort : ceux qui commettent des crimes relevant du droit international seront au bout du compte tenus pour responsables de leurs actes.

Le verdict fait suite à la condamnation par la CPI au mois de mars de Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC), pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis en République centrafricaine – meurtres, viols et pillages notamment.

Cela fait aussi clairement savoir que l’impunité pour les violences sexuelles utilisées comme arme de guerre ne sera pas tolérée et que les commandants militaires doivent prendre toutes les mesures nécessaires afin d’empêcher leurs subordonnés de commettre de tels crimes. S’ils s’en abstiennent, ils auront des comptes à rendre.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres