Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Agir

Plus que jamais, nous avons besoin de vous

Amnesty International est l’une des rares associations à être financée quasi exclusivement par la générosité de ses membres et donateurs. Nous ne pouvons plus mener à bien certaines de nos opérations de collecte de fonds, mais vous pouvez continuer à nous soutenir en ligne.

Enfants roms dans une école à Ostrava - Rép. tchèque © Jiri Pasz/Amnesty International

Enfants roms dans une école à Ostrava - Rép. tchèque © Jiri Pasz/Amnesty International

Enfants roms dans une école à Ostrava - Rép. tchèque © Jiri Pasz/Amnesty International

Les discriminations faites aux Roms

En Europe, les Roms sont approximativement 10 à 12 millions, ils représentent la plus importante minorité ethnique.

En Europe, en Roumanie, Bulgarie, Slovaquie, Hongrie et dans les Balkans, ils représentent jusqu’à 10% de la population. Dans ces pays, les populations roms ont adopté un mode de vie sédentaire, mais elles sont souvent marginalisées (métiers, habitats, culture et langue spécifiques). Elles forment des communautés bien identifiées, victimes de forts préjugés.

Dans plusieurs pays européens, dont la Bulgarie, la France, la Grèce, la République Tchèque, l'Italie, et la Roumanie, elles souffrent de discriminations : expulsions forcées de leurs lieux de vie, scolarisation dans des classes réservées aux Roms, violences racistes... Pourtant, de nombreuses actions sont possibles pour améliorer leur intégration sociale, lutter contre l’hostilité envers eux et augmenter leur participation à la vie publique.

Agir

Rester informé

Recevez nos emails d'information et d'action sur les discriminations

Actualités
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres