Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : € 5.1/mois
Soldiers from the United Arab Emirates stand guard at the airport of Yemen's southern port city of Aden August 8, 2015. Soldiers from the United Arab Emirates, at the head of a Gulf Arab coalition fighting Iran-allied Houthi forces in Yemen, are preparing for a long, tough ground war from their base in the southern port of Aden. Picture taken August 8, 2015.
Des soldats des Émirats arabes unis montent la garde à l'aéroport d'Aden, ville portuaire du sud du Yémen, le 8 août 2015 // Credit : REUTERS/Nasser Awad

Des soldats des Émirats arabes unis montent la garde à l'aéroport d'Aden, ville portuaire du sud du Yémen, le 8 août 2015 // Credit : REUTERS/Nasser Awad

Des soldats des Émirats arabes unis montent la garde à l'aéroport d'Aden, ville portuaire du sud du Yémen, le 8 août 2015 // Credit : REUTERS/Nasser Awad

Contrôle des armes

Yémen et Libye : des conflits alimentés par des armes américaines

Le Sénat américain vient d’autoriser une vente d’armes à un des principaux acteurs du conflit au Yémen : les Émirats arabes unis. Une nouvelle des plus préoccupantes.

30,57 milliards de dollars d’équipements militaires. C’est le montant des ventes d’armes, aux Émirats arabes unis, venant d’être approuvé par le Sénat américain.

Cette décision pourrait entraîner une tragédie humaine car les États-Unis fournissent des systèmes qui risquent d’être utilisés pour blesser des milliers de Yéménites et de Libyens. De fait, les américains pourraient être complices de crimes de guerre.

Une vente d’armes préoccupante

Cette vente destinée aux Émirats arabes unis est particulièrement préoccupante, au vu des nombreuses preuves de l’utilisation de drones armés par les Émirats arabes unis en Libye.

Lire aussi : À Tripoli, 1,2 million de civils en danger

Les Émirats arabes unis ont utilisé ces drones afin de cibler des habitations civiles et des installations de santé, y compris des hôpitaux de campagne et des ambulances, ce qui constitue des crimes de guerre, dans la mesure où les professionnels de la santé, les transports médicaux et les installations de santé, bénéficient d’une protection spéciale en vertu du droit international humanitaire.

Avec cette vente, on assisterait à la première exportation de drones armés depuis que l’administration Trump a réinterprété un accord relatif aux armes afin de permettre aux entrepreneurs du pays de vendre davantage d’armes et de munitions. Cela ouvre à nouveau les vannes pour des ventes d’armes conditionnées à des critères affaiblis en matière de protection des droits humains et alimentant potentiellement de nouveaux crimes de guerre. C’est pour cela, que nous appelons l’administration du président élu, Joe Biden, à annuler ces ventes et à placer la protection des droits humains à nouveau au cœur du processus régissant les ventes d’armes.

Des armes américaines impliquées

Afin d’enquêter, nous nous sommes rendus dans huit gouvernorats du Yémen depuis le début des frappes aériennes de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis en 2015. À plusieurs reprises, nous avons trouvé des débris de munitions fabriqués aux États-Unis.

Par exemple, dans la capitale du Yémen, nous avons retrouvé un fragment d’une bombe à guidage de précision Paveway de Raytheon fabriquée aux États-Unis. Cette bombe avait détruit un bâtiment résidentiel faisant 16 morts et 17 blessés.

Un autre exemple. Des débris d’une bombe Paveway de Raytheon ont également été trouvés suite à une frappe aérienne de la coalition sur une habitation dans le gouvernorat de Taiz ayant provoqué la mort de six civils, dont trois enfants.

En 2018, un groupe d’experts des Nations unies a publié un rapport présentant des preuves de l’utilisation de systèmes Paveway fabriqués aux États-Unis et au Royaume-Uni lors de neuf frappes ayant fait 77 blessés et causé la mort de 84 civils. Pourtant, il ne s’agit sûrement que de la partie immergée de l’iceberg.

Agir

Nous avons besoin de vous pour continuer nos combats

C'est grâce au soutien de nos membres et donateurs que nous pouvons mener nos actions et nos combats.

En nous soutenant, vous agissez au nom de la justice et de la liberté, vous nous aidez à enquêter, alerter et agir pour défendre chaque jour les droits humains.

Dès aujourd’hui, changez des vies