Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Issa Amro défenseur des droits humains palestinien © Amnesty International

Issa Amro défenseur des droits humains palestinien © Amnesty International

Issa Amro défenseur des droits humains palestinien © Amnesty International

Liberté d'expression
Actualité

Palestine : arrêté pour un commentaire sur Facebook

L'arrestation le 4 septembre d'un défenseur palestinien des droits humains qui a critiqué les autorités palestiniennes sur Facebook est une atteinte à la liberté d'expression.

Mise à jour du 11 septembre 2017 : ISSA AMRO LIBÉRÉ ! Près d’une semaine après son arrestation, Issa Amro a été libéré sous caution dimanche10 septembre par une cour palestinienne. Il demeure toujours sous le coup d’une inculpation pour des posts sur Facebook critiquant l’arrestation de journalistes palestiniens. En arrêtant Issa Amro, les autorités palestiniennes ont violé sa liberté d’expression et envoient un message extrêmement inquiétant à toute la société civile palestinienne. Si sa libération est une bonne nouvelle, il est temps que les autorités abrogent la loi sur la cybercriminalité qui impose des restrictions sévères à la liberté des médias et interdit la dissidence en ligne.

Installé à Hébron, Issa Amro, coordinateur de Youth Against Settlements (La jeunesse contre les colonies) et ancien chercheur sur le terrain pour l'ONG israélienne B'Tselem (Centre d'information israélien pour les droits humains dans les territoires occupés), a été interpellé vers midi heure locale par les forces palestiniennes de sécurité préventive, après avoir posté des commentaires sur sa page Facebook critiquant l'arrestation d'un journaliste d'une radio locale le 3 septembre par les mêmes forces de sécurité .

Lire aussi l'histoire d'Issa Amro, harcelé pour son engagement pacifique

Les autorités déterminées à museler les défenseurs des droits humains

Il est scandaleux qu'un éminent défenseur des droits humains soit arrêté simplement pour avoir exprimé son opinion en ligne. Critiquer les autorités n'est pas une infraction pénale. L'arrestation d'Issa Amro est le dernier épisode prouvant que les autorités palestiniennes sont déterminées à resserrer l’étau autour de la liberté de parole.

Nous assistons à un durcissement inquiétant de la répression des autorités palestiniennes contre la liberté d'expression ces derniers mois. Au lieu d'intensifier leurs efforts pour écraser les voix dissidentes, elles doivent libérer Issa Amro immédiatement et sans condition et cesser de harceler et d'intimider les militants et les personnes qui osent s'exprimer librement.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres