Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
A Marseille en protestation contre le travail forcé © Amnesty International

A Marseille en protestation contre le travail forcé © Amnesty International

A Marseille en protestation contre le travail forcé © Amnesty International

Responsabilité des entreprises
Actualité

Qatar 2022 : retour sur 1 mois de mobilisation pendant l'Euro 2016

Pendant l’Euro, nos militants ont dit stop aux terribles violations des droits humains endurés par de nombreux travailleurs migrants œuvrant sur les sites de la Coupe du monde 2022 actuellement en construction au Qatar.

Présents dans la fan zone de la place Masséna ou avec un énorme ballon de foot dénonçant les terribles violations des droits des travailleurs qatariens, les militants ont regorgé d’originalité pour attirer l’attention du grand public sur le sujet.

Des événements militants pour sensibiliser les fans de foot

A Saint-Denis, les militants ont photographié les supporters des matchs Allemagne-Pologne et Islande-Autriche, accompagnés de la pancarte : « j’aime le foot, pas le travail forcé ». A Toulouse, le groupe local installé près d’une sculpture dédiée à l’Euro 2016, près de la place du Capitole, sont restés tout un après-midi à interpeler les passants et ont récolté plus de 200 signatures de notre pétition à destination de la FIFA. Ou encore, le groupe lyonnais a créé un gigantesque ballon de foot avec écrit #Qatar2022 dessus.

Manifestation à Bordeaux contre le travail forcé © Amnesty International Voir le diaporama

De nombreuses signatures pour la pétition ont pu être récoltées à toutes ces occasions. 35 000 personnes ont manifesté leur soutien à cette terrible cause pour le moment.

Des événements interdits à cause de l’état d’urgence

Malheureusement, en raison de l’état d’urgence, le ministère de l’intérieur a ordonné de « bien se comporter au sein et aux abords des stades » en « évitant les attroupements » et en ne tenant pas de propos « idéologiques ». Des mairies ou préfectures ont interdit à nos groupes locaux d’organiser leurs événements car ils s’apparentaient selon eux à « une manifestation ou démarchage ». Ce genre d’interdiction est bien entendu dommageable à la mise en lumière de la terrible situation des travailleurs migrants au Qatar.

Après l’Euro 2016, il est encore temps de se mobiliser

Pour construire les infrastructures de la compétition mondiale qui aura lieu en 2022, le Qatar fait appel à une main-d’œuvre étrangère importante. Ces travailleurs migrants viennent principalement d’Asie du Sud (Népal, Inde, Bangladesh) et représentent 90% de la main-d’œuvre.

La Fifa ne peut plus fermer les yeux Signez notre pétition pour demander la fin de l'exploitation sur les chantiers de la Coupe du monde.

Or, beaucoup travaillent dans des conditions déplorables et terribles. Leurs droits sont bafoués :

logements sordides surpeuplés ;

versement de sommes considérables à des recruteurs dans leur pays d’origine pour obtenir un travail au Qatar ;

tromperie quant à la rémunération ou au type de travail offerts ;

non-versement ou paiement en retard des salaires

non délivrance de permis de séjour par des employeurs, ce qui fait courir le risque aux migrants d'être arrêtés et expulsés en tant que « fugueurs » ;

des employeurs confisquent les passeports des travailleurs et ne leur donnent pas de permis de sortie du territoire

Continuez d’agir

Affichez votre soutien avec un sticker

Commandez des stickers « j'aime le foot, pas le travail forcé » par mail en précisant votre nom, prénom et votre adresse postale.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres