Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr

Remise de pétition devant l’ambassade de Chine :  Liberté pour des Ouïghours arbitrairement détenus au Xinjiang !

Amnesty International France organise une remise de pétition le 7 octobre prochain sur la Place André Tardieu dans le 7ème arrondissement de Paris pour remettre les 55 000 signatures recueillies en France, dénonçant les graves violations de droits humains au Xinjiang.

Un Sit-in aura lieu, avec des participants vêtus intégralement de bleu, agenouillés et les mains sur la tête, pour rappeler la situation des prisonniers Ouïghours dans les camps d’internement.

Remise de pétition devant l’ambassade de Chine : 

Liberté pour des Ouïghours arbitrairement détenus au Xinjiang !

Jeudi 7 octobre Lieu : Place André Tardieu – 75007 Paris Horaire : 12h30 à 13h30

Amnesty International France organise une remise de pétition le 7 octobre prochain sur la Place André Tardieu dans le 7ème arrondissement de Paris pour remettre les 55 000 signatures recueillies en France, dénonçant les graves violations de droits humains au Xinjiang.

Un Sit-in aura lieu, avec des participants vêtus intégralement de bleu, agenouillés et les mains sur la tête, pour rappeler la situation des prisonniers Ouïghours dans les camps d’internement.

Les éléments qu’Amnesty International a rassemblés dans son rapport “Comme si nous étions ennemis de guerre”> paru en juin 2021, montrent que les autorités chinoises s’en prennent délibérément aux minorités ethniques musulmanes dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang. Depuis plus de quatre ans, elles mènent campagne ethniquement ciblée de détentions massives, de tortures, de surveillance et de persécutions religieuses. Près d’un million de personnes auraient été placées en détention dans la région depuis 2017.

Ces mesures de répression s’apparentent à des crimes contre l’humanité perpétrés par l’Etat chinois.

Dans cette pétition, Amnesty International demande de :

Libérer immédiatement toutes les personnes détenues dans les camps d’internement ou des prisons du Xinjiang, à moins qu’il existe suffisamment d’éléments crédibles et recevables prouvant que ces personnes ont commis une infraction reconnue par le droit international,

Dans l’attente de leur libération, de révéler l’endroit où se trouvent ces personnes, de leur permettre d’entrer en contact avec leur famille et l’avocat de leur choix, et de veiller à ce qu’elles ne soient pas soumises à des actes de torture ni à d’autres mauvais traitements.

Espace journalistes

Contact presse

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

spresse@amnesty.fr