Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
New York - ban the scan - reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale dans nos villes : c'est non !

Jusqu'au 30.06.2022
Représentants des États à l’Assemblée générale des Nations unies et au Conseil des droits de l’homme
Interdisez la reconnaissance faciale !

La reconnaissance faciale : cette technologie est en plein essor et séduit de plus en plus d'entreprises privées et de gouvernements. Elle risque d’être normalisée dans tous les aspects de notre vie quotidienne et de devenir une arme aux mains de forces de l’ordre. Cela est très inquiétant pour nos droits. 

Dans le monde entier, des citoyens s’inquiètent du risque que la reconnaissance faciale représente pour nos sociétés. Cette technologie est extrêmement intrusive. Si elle se généralise, nos villes risquent de devenir des cités de surveillance dignes d’un roman d’Orwell : vous ne serez jamais anonymes. Que vous participiez à une manifestation, que vous vous rendiez à pied dans un quartier ou que vous alliez juste faire des courses, votre visage pourra être identifié.  

Notre demande est la suivante : l’interdiction mondiale des systèmes de reconnaissance faciale, une forme de surveillance de masse. 

Des villes expérimentent déjà cette technologie : à New-York, la police peut suivre à la trace les habitants grâce aux images prises par un réseau tentaculaire de 15 000 caméras de surveillances, transférées à des logiciels de reconnaissance faciale. En Inde, la ville d’Hyderabad est l’une des villes les plus surveillées au monde. Il est devenu presque impossible de marcher dans cette ville sans risquer d'être exposé à la reconnaissance faciale. 

L’utilisation de la reconnaissance faciale pose énormément de problèmes : elle porte atteinte à la vie privée et menace les droits à la liberté d’expression, à l’égalité et à la non-discrimination. Et le droit de manifester : certaines personnes risquent de ne plus vouloir se rendre à une manifestation en sachant qu’elles s’exposent à la reconnaissance faciale.

Ces pratiques dangereuses et discriminatoires doivent cesser : non à la reconnaissance faciale dans nos villes ! 

Afficher la lettre de pétition

Téléchargez la version imprimable et faites-la signer autour de vous.

Agir
Signer la pétition
La reconnaissance faciale dans nos villes : c'est non !

Signer la pétition

Représentants des États à l’Assemblée générale des Nations unies et au Conseil des droits de l’homme
Interdisez la reconnaissance faciale !

Amnesty International France protège vos données et vous tiendra informé(e) des futures campagnes.

Conformément à la loi informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez, en vous adressant au siège d'Amnesty International France, 76 boulevard de la Villette 75940 Paris, d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux informations vous concernant.

Agir
Signer la pétition