Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
URGENCE ISRAËL-GAZA

Aidez-nous à protéger les civils et enquêter pour dénoncer les crimes de guerre.

Deux officiers de police colombiens lors d'une manifestation à Bogota le 5 mai 2021 / © Luisa Gonzalez - REUTERS

Deux officiers de police colombiens lors d'une manifestation à Bogota le 5 mai 2021 / © Luisa Gonzalez - REUTERS

Maintien de l'ordre en Colombie : pour une réforme de la police nationale

Jusqu'au 29.06.2024
Aux autorités colombiennes
Une réforme structurelle de la police colombienne doit être engagée pour protéger le droit de manifester

Recours excessif à la force, usage disproportionné d’armes à létalité réduite, violences sexuelles et sexistes... la police nationale colombienne a durement réprimé les personnes qui manifestaient lors de la grève nationale de 2021. Personne ne devrait être arrêté, attaqué, torturé pour avoir manifesté. Nous demandons une réforme structurelle de la police nationale.

Le 28 avril 2021, des milliers de Colombiens sont descendus dans la rue pour revendiquer leurs droits dans le cadre d’une série de mobilisations suite à une proposition de réforme fiscale du gouvernement du président de l’époque, Iván Duque.  

Dans le cadre de la grève nationale, les forces de sécurité ont gravement blessé des milliers de personnes et en ont tué des dizaines d’autre. Des armes létales ont parfois été utilisées et les armes dites à létalité réduite ont été utilisées de façon inappropriée : elles ont fait perdre la vue à plusieurs manifestant.e.s. La police colombienne a aussi infligé des violences sexuelles à des femmes et personnes LGBTI qui manifestaient pacifiquement. Tout cela, en toute impunité. 

Lire aussi : En Colombie, plus de 100 manifestants victimes de lésions oculaires irréversibles  

La police nationale a régulièrement recours à une force excessive contre les manifestants afin d'instaurer la peur, de décourager les manifestations pacifiques et de punir ceux qui réclament un changement dans le pays. Le gouvernement colombien doit mettre au point une réforme structurelle de la police nationale qui fasse de la protection et la garantie des droits humains le fondement de son action. 

Manifestez-vous en signant cette pétition pour appuyer notre demande internationale aux autorités colombiennes de réformer la police nationale. Manifester est un droit fondamental, défendons-le. 

Afficher la lettre de pétition

Téléchargez la version imprimable et faites-la signer autour de vous.

Agir
Signer la pétition
Maintien de l'ordre en Colombie : pour une réforme de la police nationale

Signer la pétition

Aux autorités colombiennes
Une réforme structurelle de la police colombienne doit être engagée pour protéger le droit de manifester

Les données personnelles collectées sur ce formulaire sont traitées par l’association Amnesty International France (AIF), responsable du traitement. Ces données vont nous permettre de vous envoyer nos propositions d’engagement, qu’elles soient militantes ou financières. Notre politique de confidentialité détaille la manière dont Amnesty International France, en sa qualité de responsable de traitement, traite et protège vos données personnelles collectées conformément aux dispositions de la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés dite Loi « Informatique et Libertés », et au Règlement européen du 25 mai 2018 sur la protection des données (« RGPD »). Pour toute demande, vous pouvez contacter le service membres et donateurs d’AIF à l’adresse mentionnée ci-dessus, par email smd@amnesty.fr ou par téléphone 01 53 38 65 80. Vous pouvez également introduire une réclamation auprès de la CNIL. Pour plus d’information sur le traitement de vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité

Agir
Signer la pétition
[PÉTITION] Maintien de l'ordre en Colombie : pour une réforme de la police nationale - Amnesty International France