Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Mikita Zalatarou, 17 ans.

Mikita Zalatarou, 17 ans.

Mikita Zalatarou, 17 ans.

Mikita Zalatarou

Mikita Zalatarou, 17 ans, est  originaire du Bélarus. En février 2021, il a été condamné à cinq ans d’emprisonnement dans une colonie de redressement pour mineurs à l’issue d’un procès entaché d’irrégularités.

Mikita Zalatarou était un adolescent comme les autres, qui aimait jouer à Minecraft et écouter du rap jusqu’à ce que sa vie bascule, en août 2020.


(S')Éduquer aux droits de l'enfant : découvrez nos activités pédagogiques

Alors qu’il attend un ami sur la place principale de la ville de Homel (sud-est du Bélarus), des personnes manifestent pacifiquement, pour la plupart, contre les résultats de la récente réélection d'Alexandre Loukachenko à la présidence du pays. La police intervient et lorsque la foule commence à fuir, un manifestant invite Mikita à en faire autant.

Le lendemain, le 11 août 2020, des policiers se présentent chez lui. Arrêté et placé en centre de détention provisoire, il est accusé d’avoir lancé un cocktail Molotov sur deux policiers le soir précédent. Des accusations qu’il a toujours réfutées.

Pendant sa garde à vue, Mikita est frappé par des policiers avec une matraque électrique. Il est interrogé sans la présence d’un avocat ou d’un représentant légal... des pratiques contraires au droit. Ces actes sont cruels, ils constituent également de graves violations des normes relatives aux traitements des mineurs en détention.  Il est ensuite détenu pendant six mois avant d’être traduit en justice, dans un procès entaché d’irrégularités.

Le 22 février 2021, à l’issue de ce procès, Mikita est déclaré coupable de troubles à l’ordre public et d’utilisation d’explosifs illégaux. Pourtant, les vidéos des faits ne montrent pas qu’il ait participé à des violences et les médias qui ont couvert les manifestations n’ont pas mentionné de troubles de grande ampleur. Le tribunal a néanmoins condamné Mikita à cinq ans d’emprisonnement dans une colonie de redressement pour mineurs.

Laissez-moi sortir !

Mikita, désespéré à l’annonce du verdict.

En juillet 2021, Mikita a été transféré en colonie de redressement pour mineurs où ses conditions de détention restent inhumaines.

Agir

Demandez la libération immédiate de Mikita !

Interpellez les autorités du Bélarus en signant notre pétition.

Les 10 situations
Wendy Galarza
Bernardo Caal Xol
Mohamed El-Baqer
L'ONG Sphere
Imoleayo Michael
Ciham Ali Ahmed
Panusaya "Rung"