Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Portrait

Magai Matiop Ngong

Magai Matiop Ngong n’avait que 15 ans lorsqu’il a été condamné à mort par pendaison en novembre 2017. Deux ans après son arrestation et son procès, Magai risque de fêter son 18ème anniversaire dans le couloir de la mort au Soudan de Sud.

Magai Matiop Ngong, 17 ans, est dans le couloir de la mort au Soudan du Sud.

« C’est une sensation horrible (…) lorsqu’on vous dit que vous allez mourir ».

Magai Matiop Ngong

Reconnu coupable du meurtre de son cousin, il avait seulement 15 ans lorsqu’il a été condamné à mort par pendaison. Lors de son arrestation et de son procès, en novembre 2017, Magai n’a pas eu le droit à un avocat. Le jeune homme a tenté de se défendre seul, en rappelant son âge au moment des faits et le caractère accidentel du meurtre. Lors de son témoignage, Magai a expliqué que son voisin le menaçait d’une arme lorsqu’il a tiré des coups de semonce au sol pour l’intimider et qu’une balle a accidentellement ricoché blessant grièvement son cousin. Bien que le recours à la peine de mort à l’encontre les personnes âgées de moins de 18 ans soit strictement interdit par la Constitution de transition de la République du Sud-Soudan (article 21.2) et par la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (article 37.a) ratifiée par le pays, 7 personnes ont été pendues au Soudan du Sud l’an dernier, dont un mineur. Le 9 septembre 2018, Magai a été transféré de la prison d'État de Torit à la prison centrale de Juba, où il est toujours détenu dans l’attente d’une date pour son audience en appel. Le 25 décembre 2019, Magai risque de fêter son 18ème anniversaire dans le couloir de la mort. Il dit ne pas perdre « espoir de sortir et de retourner à l’école ».

Les 10 jours pour signer - les situations
José Adrián
Yiliyasijiang Reheman
Nasu Abdulaziz
Les jeunes de Grassy Narrows
Yasaman Aryani
Marinel Summok Ubaldo

Philippines

Voir le portrait

Sarah Mardini et Seán Binder
Ibrahim Ezz el-Din
Camille Halut
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres