Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 34
Les filles d'Asia Bibi posant avec l'image de leur mère en novembre 2010 © REUTERS/Adrees Latif

Les filles d'Asia Bibi posant avec l'image de leur mère en novembre 2010 © REUTERS/Adrees Latif

Les filles d'Asia Bibi posant avec l'image de leur mère en novembre 2010 © REUTERS/Adrees Latif

Peine de mort et torture
Actualité

Pakistan : Asia Bibi bientôt libre ?

Après l’annulation de sa condamnation à mort pour blasphème et son acquittement. Asia Bibi avait été maintenu en détention pour sa protection. Elle devrait enfin être libérée.

Asia Bibi doit enfin obtenir sa liberté et son calvaire doit prendre fin. Après neuf ans passés derrière les barreaux pour un crime qu’elle n’avait pas commis, il est difficile de considérer ce jugement tant attendu comme un acte de justice.

Toutefois, elle devrait aujourd’hui être libre de retrouver sa famille et de vivre en sécurité dans le pays de son choix.

Ce retard choquant dans l’application des droits d’Asia Bibi ne fait que souligner la nécessité pour le gouvernement pakistanais d’abroger les lois relatives au blasphème dès que possible. En outre, ces lois établissent une discrimination à l'égard des membres de minorités religieuses et mettent leur vie en danger.

Lire aussi : Le calvaire sans fin d'Asia Bibi

Entre accusations douteuses et intimidations

Asia Bibi, ouvrière agricole chrétienne, a été condamnée à mort pour blasphème en 2010. Fin octobre 2018, la Cour suprême du Pakistan l’a acquittée de toutes les charges retenues contre elle et a ordonné sa libération immédiate.

En raison des pressions d’une partie de la population, et notamment de menaces de violences et de troubles, le gouvernement a fait marche arrière et a accepté d’interdire à Asia Bibi de quitter le pays jusqu’à ce que la Cour suprême examine une « requête en révision » dans le cadre de son affaire. Depuis, elle est maintenue en détention pour assurer sa protection.

Le 29 janvier 2019, la Cour suprême a rejeté cette requête et confirmé son acquittement. Enfin !

Rester informé

Recevez nos emails d'information et d'action sur la peine de mort et la torture

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres