Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Des milliers d'hommes yéménites disparaissent dans les méandres de ce réseau © Getty Images/Vetta

Des milliers d'hommes yéménites disparaissent dans les méandres de ce réseau © Getty Images/Vetta

Peine de mort et torture
Actualité

Les États-Unis impliqués dans un réseau de torture aux Émirats arabes unis ?

Selon l’agence Associated Press, les Émirats arabes unis et les forces de sécurité alliées yéménites détiennent de manière arbitraire des prisonniers. Ils seraient torturés dans un réseau de prisons secrètes. Des militaires américains seraient impliqués.

Des milliers d'hommes yéménites disparaissent dans les méandres de ce réseau quand bien même la torture et la disparition forcée sont des crimes au regard du droit international. Ces actes doivent faire l'objet d'une enquête et les responsables doivent être amenés à rendre compte de leurs actes.

Les Etats-Unis complices ?

Les allégations selon lesquelles les forces américaines prennent part aux interrogatoires de détenus ou reçoivent des informations qui ont pu être extorquées sous la torture doivent aussi faire l'objet d’investigations.

Si cela été avéré, cela reviendrait à dire que les États-Unis se seraient alors rendus complices de crimes relevant du droit international. Dans la mesure où il est régulièrement fait état de la pratique de la torture aux Émirats arabes unis, il est difficile de croire que les États-Unis ne savaient pas ou n'auraient pas pu savoir qu'il existait un réel risque de recours à la torture par les forces de sécurité de ce pays.

Lire aussi : 2 ans de conflit au Yémen

Des traités bafoués

Les Émirats arabes unis sont tenus de respecter la Convention de l'ONU contre la torture, qu’ils ont ratifiée en 2012. En tant que signataires du Traité mondial sur le commerce des armes (TCA), ils doivent aussi s'abstenir d'actes qui vont à l'encontre des objectifs de ce traité, notamment la réduction de la souffrance humaine.

En outre, les États-Unis et les États européens doivent immédiatement stopper les transferts d'armes à destination des Émirats arabes unis, car la probabilité qu'elles servent à faciliter des disparitions forcées, des actes de torture ou de graves violations du droit international humanitaire est forte. Dans le cas contraire, les fournisseurs d'armes pourraient se rendre complices de crimes de guerre.  

Chaque vendredi, recevez l'essentiel de l'actualité des droits humains.

Nos enquêtes, nos actualités et nos rendez-vous à ne pas manquer

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres