Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
Des migrants sur le bateau de l'ONG Proactiva Open Arms au large des côtes espagnoles, en juillet 2018 © OLMO CALVO/AFP/Getty Images

Des migrants sur le bateau de l'ONG Proactiva Open Arms au large des côtes espagnoles, en juillet 2018 © OLMO CALVO/AFP/Getty Images

Des migrants sur le bateau de l'ONG Proactiva Open Arms au large des côtes espagnoles, en juillet 2018 © OLMO CALVO/AFP/Getty Images

Réfugiés : ce que nous disent les chiffres

85% des 28,5 millions de réfugiés dans le monde aujourd’hui se trouvent dans des pays en développement. Ils ne viennent pas tous en Europe, comme on entend dire parfois, loin de là. Ceux qui essayent d’atteindre l’Europe par la Méditerranée risquent leur vie dans la traversée. Quelques chiffres pour mieux comprendre leur situation.

En savoir plus : Qu’est ce qu’un réfugié ?

Les réfugiés ne viennent pas tous en Europe

À la différence de ce qu’on pourrait croire, les principaux pays d’accueil des réfugiés ne sont pas des pays européens, mais la Turquie, le Pakistan et l’Ouganda (données de juin 2017). Les trois principaux pays d’origine sont la Syrie, l’Afghanistan et le Soudan du Sud.

Dans le graphique ci-dessous, on retrouve sur la gauche les pays d'origine et sur la droite les pays d'accueil. Plus les lignes de couleur sont épaisses, plus il y a eu de réfugiés qui se sont déplacés d'un pays à l'autre.

Le graphique ci-dessus prend en considération seulement les chiffres au dessus de 20 000.

Source : UNHCR (données de juin 2017). http://popstats.unhcr.org/en/time_series

Quand ils traversent la Méditerranée ils risquent vraiment leur vie

Entre janvier 2014 et septembre 2018, 28 555 migrants sont morts ou disparus en Méditerranée alors qu’ils tentaient d’atteindre les côtes de l’Europe.

Entre 2014 et 2018, au moins 1300 enfants sont disparus en Méditerranée.

Parmi eux, au moins 1300 enfants. Mais il est souvent impossible de vérifier l’identité des personnes disparues en mer. Même quand le cadavre est retrouvé, l’état de décomposition du corps peut empêcher de déterminer l’âge et le sexe de la personne. Le nombre d’enfants migrants morts en mer pourrait donc être encore plus élevé.

Le graphique ci-dessous montre le nombre de migrants qui ont trouvé la mort en Méditerranée entre 2014 et 2018. Plus les lignes colorées s'allongent vers le bas, plus il y a eu de morts et disparus.

Source : Missing Migrants Projet – OIM https://missingmigrants.iom.int/