Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Membres d'une milice anti-Balaka. Nord de Bangui janvier 2014 © Amnesty International

Membres d'une milice anti-Balaka. Nord de Bangui janvier 2014 © Amnesty International

Membres d'une milice anti-Balaka. Nord de Bangui janvier 2014 © Amnesty International

Dossier associé

Bonnes nouvelles

bonne nouvelle

RCA : une bonne initiative de l’ONU

La décision du Conseil de sécurité de l’ONU d'augmenter les effectifs de la mission des Nations Unies en République centrafricaine (RCA) de 900 casques bleus a été saluée aujourd'hui par une coalition de 16 ONG.

La situation dans le pays s'est détériorée ces derniers mois : les combats entre milices rivales ont forcé des centaines de milliers de civils à fuir leur foyer et 2,4 millions de personnes dépendent aujourd’hui de l’aide humanitaire.

Une mission de l’ONU qui n’était pas à la hauteur

La mission de l'ONU en RCA, la MINUSCA, bien qu’elle ait entegistré quelques succès pour prévenir des violences, ne parvient pas, avec ses 10 000 Casques bleus, à assurer la protection des civils dans territoire grand comme la France. Ses faibles performances ont également entamé sa crédibilité auprès d’une partie de la population.

Les jeunes sont l'avenir de mon pays et la grande majorité d'entre nous voulons un avenir pacifique et prospère. La décision d'aujourd'hui nous donne de l'espoir.

Kessy Soignet, fondatrice d'URU (« Décoller »), une organisation de jeunesse en RCA

Les civils en RCA ont besoin du soutien et de la protection inconditionnels de la communauté internationale dans un contexte plus que jamais fragile. La mission onusienne a fait un travail important avec des moyens limités pour sauver des vies et empêcher des attaques contre les populations civiles. Cet accord visant à renforcer les effectifs est le bienvenu et il doit être mis en œuvre dès que possible.

Mariane Irion, directrice régionale du Norwegian Refugee Council, rajoute : « Une mission renforcée de l'ONU ne va pas résoudre tous les problèmes du pays, mais elle est essentielle pour prévenir l'escalade de la violence et de possibles atrocités de masse. La priorité numéro un des casques bleus doit maintenant être la protection des civils. »

Les membres du Conseil de sécurité ont pris la bonne décision aujourd'hui en choisissant d'appuyer une mission qui a le potentiel de faire une réelle différence dans une situation très instable. Des centaines de milliers de civils innocents en RCA ont besoin d'être protégés.

Par leur vote, les membres du Conseil de sécurité ont choisi de soutenir les efforts pour leur venir en aide, malgré les pressions visant à réduire les budgets, et pour renforcer la paix et la démocratie dans cet État troublé.

Ciaran Donnelly, Vice-présidente chargée des programmes internationaux à International Rescue Committee

La coalition des 16 ONG :

ACORD, Aegis Trust, Amnesty International, Better World Campaign, Center for Civilians in Conflict, Columbia Law School Human Rights Clinic, Concordis, Danish Refugee Council, Global Centre for the Responsibility to Protect, Human Rights Watch, Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH), International Rescue Committee, Invisible Children, Norwegian Refugee Council, Search for Common Ground, URU/« Décoller » (organisation de jeunesse, RCA).

Abonnez-vous à l'Hebdo

Chaque vendredi, recevez l'essentiel de l'actualité des droits humains

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
Nous suivre:
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres