Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Pendant 2 semaines, les militants de Montluçon ont agit pour l'accueil des réfugiés

Pendant 2 semaines, les militants de Montluçon ont agit pour l'accueil des réfugiés

Réfugiés et migrants
compte-rendu

Quand Montluçon agit pour les réfugiés

Dix jours durant, nos militants à Montluçon se sont dépensés sans compter pour sensibiliser le public au sort des réfugiés. Récit d’une mobilisation militante.

C’est, le 4 octobre, dans le hall du Théâtre des Iletsque tout commence. Les militants d’Amnesty se retrouvent pour y installer les douze panneaux de l’exposition « Accueillons les réfugiés ».

L’idée ? Donner envie au public d’agir pour l’accueil des réfugiés en France. Ce soir et pendant deux semaines, le théâtre programmera des spectacles sur le sujet dont le très attendu « Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu » du Nimis Groupe. Un occasion pour les militants d’Amnesty de cette ville d’agir et de faire agir pour les droits humains

Une installation artistique in-situ qui ouvre le débat

Le 5 octobre, les Montluçonnais se réveillent en découvrant l’installation urbaine de l’artiste Nadège Prugnard : « Pas pieds in Montluçon ». Dans plusieurs endroits de la ville, des centaines de chaussures récupérées dans la « jungle » de Calais accompagnées de paroles de réfugiés sont installées.

Très vite, les chaussures intriguent, les réseaux sociaux s’emballent, le sujet est sur toutes les bouches. Les nuits qui suivront, l’installation sera vandalisée et des autocollants identitaires posés sur ces chaussures. Inlassablement Nadège réinstalle, réconfortée par de nombreuses voix qui s’élèvent pour soutenir le projet. De belles rencontres

Les jours suivants sont l’occasion pour le groupe local d’Amnesty à Montluçon de participer mais aussi d’organiser des projections débat et des signatures de pétition.

Un programme varié

Au théâtre, les militants participent à une présentation du travail réalisé en ateliers par des amateurs de Montluçon et des demandeurs d’asile de la région.

Une projection-débat du film « Un paese di Calabria » est organisée. Le film raconte l'expérience incroyable de l’accueil de réfugiés et de migrants par le petit village de Riace, au cœur de la Calabre. Les spectateurs ressortent touchés par cet intense récit.

Le Bus IWelcome se gare devant le théâtre. Les militants d’Amnesty y affichent les dessins réalisés par Damien Roudeau lors de son passage dans la « jungle » de Calais.

Exposition de dessins réalisés par Damien Roudeau lors de son passage dans la « jungle » de Calais.

On y découvre notamment l’Ecole laïque du chemin des dunes fondée par Zimako Jones, un réfugié nigérian. Ce même réfugié nigérian qui interviendra le soir à la table ronde « Migrations et Frontières : quelles alternatives ? » aux côtés de plusieurs intervenants dont Anne Gérard, responsable régionale d’Amnesty International en Auvergne.

Se confronter aux préjugés et y répondre

Après une tournée dans les écoles, l’occasion de former et faire agir pour les droits humains la nouvelle génération, le bus se gare devant la cité médiévale de la ville.

Les militants vont alors à la rencontre de la population. De nombreux habitants témoignent également de leur soutien mais Le dialogue n’ est pas toujours simple. Il faut combattre les propos discriminatoires,lutter contre l’ignorance et désamorcer les préjugés ou le racisme.

Une ville qui n’est plus tout à fait comme avant

Tournoi de foot mixte mêlant personnes réfugiées et non réfugiées

Ces deux semaines militantes se finissent sur un tournoi de foot avec des équipes mêlant réfugiés, non-réfugiés, garçons, filles, jeunes, moins jeunes. Les t-shirts d’Amnesty servent de maillots pendant le match. Des enfants isolés rencontrés dans les lycées participent même aux matchs.

Airelle, la conductrice klaxonne une dernière fois. Le bus reprend sa route en direction des Vans en Ardèche et laisse la ville pas tout a fait comme elle l’avait trouvé.

Suivez le bus IWelcome

A partir du 20 juin 2017, journée mondiale des réfugiés, et pendant un an, un bus sillonnera les routes de France. Son but ? Promouvoir l'accueil des réfugiés en France.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres