Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Réfugiés et migrants
Actualité

L’Italie prête à renvoyer des réfugiés et des migrants dans les centres de détention libyens

Le Parlement italien a voté le 2 août en faveur du déploiement d'une flotte militaire au large de la Libye pour aider les garde-côtes libyens à intercepter et renvoyer en Libye des réfugiés et des migrants.

Les autorités italiennes montrent ainsi qu'elles considèrent qu'il est plus important de tenir les réfugiés et les migrants à distance de leurs côtes que de protéger leur vie et leur bien-être. Le fait de faciliter l'interception et le renvoi en Libye des réfugiés et des migrants va les conduire à être détenus arbitrairement dans des centres où ils risquent très fortement d'être torturés, violés et même tués. Le vote le 2 août du Parlement italien sur cette option pourrait rendre l'Italie complice de ces atrocités.

Lire aussi : Des navires de guerre italiens pour repousser les réfugiés au lieu de les protéger

L'Italie, de même que les autres États membres de l'Union européenne (UE), devrait concentrer ses efforts sur l'accroissement des opérations de recherche et de sauvetage.

 Au lieu de cela, le pays a choisi d'esquiver ses responsabilités et de mettre en danger les personnes qu'il dit vouloir sauver, en apportant un soutien militaire aux garde-côtes libyens, qui se conduisent de façon irresponsable et commettent des abus lors des interceptions de migrants. Leurs agissements ont été dénoncés à de nombreuses reprises.

 L'Italie a également bridé, avec le soutien de l'UE, la capacité des ONG à secourir des personnes en mer, ce qui montre à quel point sa politique en la matière est malavisée.

Ce n'est pas ainsi qu'il faut réagir face à la crise humanitaire en Méditerranée centrale, car cela ne fait qu'accroître les souffrances. Toute coopération avec les autorités libyennes doit viser prioritairement à surveiller les violations des droits humains commises et assurer la reddition de comptes pour ces agissements. Elle doit aussi être subordonnée à des engagements vérifiables pris par les autorités libyennes pour améliorer les conditions de vie des réfugiés et des migrants en Libye.

L'EUROPE DOIT SAUVER DES VIES !

Mourir ou retourner dans l’enfer libyen : tel est le « choix » que l’Europe laisse aux réfugiés et migrants. Interpellez le Gouvernement français pour lui demander de sauver des vies.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres