Accéder au contenu
Menu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que: 5.1/mois
Une chambre à gaz aux Etats-Unis © AIF

Une chambre à gaz aux Etats-Unis © AIF

Peine de mort et torture
Actualité

États-Unis : toutes les exécutions prévues dans l'Arkansas sont suspendues

Un juge de l'Arkansas a temporairement bloqué six exécutions prévues pour le mois d’avril, après le dépôt d’une plainte par l'entreprise fabriquant les substances qui devaient servir à la mise à mort. La société américaine a fait valoir qu'elles n’étaient pas destinées à être utilisées pour des injections létales.

Mise à jour le 28/4/2017 : Kenneth Williams a été exécuté le 27 avril.

Mise à jour 26/04/2017 : L'Etat de l'Arkansas a procédé le 24 avril à la double exécution de Jack Jones et Marcel Williams. Celle-ci fait suite à l'exécution jeudi dernier de Ledell Lee, une première dans cet Etat depuis 2005.

L'Arkansas avait initialement prévu d'exécuter huit condamnés en 10 jours, parce que la substance létale devant être injectée arrivait à expiration à la fin du mois.

Lire aussi : des exécutions programmées à la chaîne dans l'Arkansas

Le 14 avril, une juge de la Cour suprême de l'État de l’Arkansas avait également stoppé l'exécution d'un septième homme, tandis qu’une huitième exécution avait déjà été suspendue.

Des voix se sont élevées aux États-Unis et ailleurs contre ces exécutions en chaine et nous sommes soulagés d’apprendre leur suspension. Plus que jamais, nous devons continuer de nous mobiliser et demander au gouverneur Hutchinson d'user de son pouvoir exécutif pour annuler définitivement ces exécutions.

Rester informé(e)
Et recevoir nos newsletters
AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE
76, boulevard de la Villette - 75940 Paris cedex 19
Téléphone: (+33) 01 53 38 65 65
Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation. Gérer les paramètres